Grèves à répétition dans le transport, attention !

16/01/2020
00:00

Le monde des transporteurs est encore secoué par une grève. Cette fois-ci, ce sont les transporteurs eux-mêmes qui ont décidé d’arrêter le travail si le gouvernement ne respecte pas ses engagements en facilitant, entre autres, la mise en place de leur faîtière qu’il a pourtant accompagné dans la rédaction des textes devant la régir. Les transporteurs demandent également l’amélioration de la gestion du fret généré par le commerce extérieur burkinabè en plus d’autres conditions. Des questions que le gouvernement semblait avoir trouvées légitimes et s’était engagé à les mettre en œuvre. Malheureusement, si aujourd’hui les transporteurs (après les chauffeurs) ont décidé d’aller en grève, c’est qu’il y a problème. Sans accuser ouvertement leur ministère de tutelle, les transporteurs estiment qu’il retarde la mise en œuvre de ses engagements. A quelles fins? Certainement que dans les jours à venir, on en saura davantage.

En attendant, on a envie de dire au gouvernement de trouver des solutions, ne serait-ce qu’aux engagements qu’il a pris. Afin que les activités dans le domaine du transport ne soient plus perturbées. Car, cela fait maintenant quelques années que ce domaine, très stratégique pour l’économie nationale, fait l’objet de beaucoup de perturbations.

L’importance du transport, de personnes ou de marchandises, dans un pays enclavé comme le Burkina Faso n’est plus à démontrer. L’approvisionnement du pays en denrées alimentaires et de tout autre produit se fait en grande partie par voie terrestre, c’est-à-dire le transport. Le trafic aérien et ferroviaire étant très peu développé. Il y a seulement une année que la compagnie Air Burkina dessert quotidiennement la ville de Bobo-Dioulasso, la deuxième ville du pays.

Si dans un contexte de ce genre, on doit encore assister à des grèves ou des mouvements d’humeur dans le secteur, il faut croire qu’il y a un véritable problème. Aussi, est-il plus que jamais urgent pour le gouvernement et l’ensemble des acteurs du domaine, de se donner les moyens de se retrouver dans un cadre franc pour parler franc. Trouver les solutions qui peuvent être trouvées afin que la situation se normalise.

Le refus de certaines organisations syndicales de ne pas s’associer au mouvement actuel n’est pas non plus une solution. Au contraire, il durcit la position de ceux qui vont en grève. Du reste, même si tel n’est pas le cas, il peut être dangereux de diviser des organisations syndicales pour faire échouer un mouvement. Que feront-elles, ces organisations «boycotteuses», si d’ici là, le gouvernement conviait à des négociations? Qu’iront-elles défendre dans la mesure où elles ont décidé de ne pas revendiquer? Les Burkinabè sont lassés des mouvements d’humeur et des grèves. Mais, ce n’est certainement pas par plaisir qu’ils revendiquent.

L’appel à la trêve sociale du président Roch Marc Christian Kaboré dans son message de fin d’année 2019 ne semble pas avoir été entendu. En tout cas, pas pour l’instant. Et quand on sait que la question de l’IUTS élargie aux indemnités des agents de la Fonction publique peut conduire à des mouvements, il faut s’attendre à un front en ébullition.

Dabaoué Audrianne KANI



21
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Que les intellectuels aient enfin le courage de diriger le pays!

Le bon sens a complètement foutu le camp au Faso! Alpha Barry, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a été obligé, à son corps défenda...

18/02/2020

Présidentielle de 2020, que de perspectives intéressantes!

Indiscutablement, si rien ne vient entacher le processus électoral (présidentielle et législatives du 22 novembre prochain, on peut dire que le Burkina F...

17/02/2020

Pascal Zaida et le MPCRN, les signes d’une douce rupture

Décidément, les choses ne collent pas au sein du Mouvement pour le plaidoyer, la cohésion sociale et la réconciliation nationale (MPCRN) que dirige Safia...

14/02/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:51:15