Commune rurale de Koundougou : De nouveaux projets de développement du maire Bimbê Barro

21/01/2020
00:00

A l’instar de plusieurs communes du Burkina Faso qui ont déjà obéi à la tradition des bilans, celle de Koundougou a fait le sien le 30 décembre 2019. Célestin Boyo Koussoubé, président du Conseil régional des Hauts-Bassins, accompagné d’une forte délégation a été le parrain de cette Journée de redevabilité du conseil municipal de Koundougou.

 

Commune rurale de la province du Houet, Koundougou est une zone essentiellement agricole. Le jour du bilan du maire Bimbê Barro, de nombreuses doléances ont été formulées à ce titre, malgré les efforts fournis par le conseil municipal. Avant que le maire ne donne le contenu de son bilan, il a demandé une minute de silence aux noms de deux fils de la commune décédés. Célestin Boyo Koussoubé, parrain de la Journée a salué le courage et l’engagement du maire Barro. Car dit-il, «La journée de redevabilité est la preuve que les impôts et autres efforts de développement des populations sont gérés pour la cause commune». Le maire de Koundougou a aussi insisté sur l’importance de la Journée de redevabilité. Pour Bimbê Barro, «L’organisation de cette rencontre de redevabilité est un exercice professionnel, mais aussi contribue à améliorer l’assiette fiscale. Car, si les populations sont informées de l’utilisation faite de leur contribution, cela les encourage». C’est compte tenu de l’intérêt de la Journée que le parrain a félicité tous les acteurs qui ont permis sa tenue.

De 2016 à 2019, le conseil municipal de Koundougou a fonctionné grâce aux moyens mis en sa disposition. Il a aussi fait des investissements en fonction des attentes communes suivant toujours les ressources disponibles. Aussi, selon le maire Bimbê Barro, l’éducation, la santé, l’eau et l’assainissement, le foncier, les routes… sont entre autres, des secteurs où son équipe a réalisé des actions.

Au plan de l’éducation, des salles de classes ont été construites pour normaliser des écoles. Des salles de classes vétustes ont été réfectionnées… Des manuels scolaires octroyés à des écoles… La santé, facteur déterminant dans la recherche du développement, a été un pilier clé dans l’action de l’équipe municipale. C’est ainsi que les trois centres de santé et de promotion sociale de la commune ont connu des travaux de réfection et l’accompagnement du conseil municipal. Au plan de l’eau et l’assainissement, plusieurs forages ont été faits et des latrines construites dans les six villages de la commune. Des routes ont été remplies et deux dalots construits dans le chef-lieu de la commune. Le foncier était aussi une préoccupation pour le conseil municipal. «Sur la question foncière, nous sommes une des communes avec l’appui de nos partenaires, à avoir fourni des attestations de possession de foncier rural», a reconnu le maire Barro.

Des ressources limitées avec de nombreuses doléances

Les différents villages de la commune ont formulé des doléances après le bilan du maire. Tous ont reconnu l’effort de leur maire pour le développement de façon générale. Cependant, ils ont des besoins énormes pour leur mieux être. Aussi, des villages tels que Korédéni, Kogoma et Tarama ont souhaité que leur maire trouve des moyens pour leurs routes. Le représentant de Korédéni a même fait cas d’inondation chaque hivernage. Le manque de retenue d’eau et de CSPS dans le village de Kogoma, a aussi retenu l’attention du représentant dudit village. A Mangorotou, le sort des enseignants est préoccupant, car ils manquent du matériel adéquat pour faire le travail, sans oublier le manque de logements dignes de ce nom. Le maire reconnait que les différentes doléances faites sont justes. Toutefois, son équipe reste limitée dans son action. Car les ressources dont elle dispose sont réduites. C’est pourquoi, il a rassuré ses administrés, de son engagement à trouver des solutions aux différentes préoccupations dans la mesure du possible. «Nous allons continuer de négocier avec nos partenaires de même que l’Etat, afin de pouvoir réaliser d’autres infrastructures pour le mieux être dans notre commune», a répondu le maire de Koundougou.

Souro DAO



23
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Que les intellectuels aient enfin le courage de diriger le pays!

Le bon sens a complètement foutu le camp au Faso! Alpha Barry, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a été obligé, à son corps défenda...

18/02/2020

Présidentielle de 2020, que de perspectives intéressantes!

Indiscutablement, si rien ne vient entacher le processus électoral (présidentielle et législatives du 22 novembre prochain, on peut dire que le Burkina F...

17/02/2020

Pascal Zaida et le MPCRN, les signes d’une douce rupture

Décidément, les choses ne collent pas au sein du Mouvement pour le plaidoyer, la cohésion sociale et la réconciliation nationale (MPCRN) que dirige Safia...

14/02/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:51:21