Élections présidentielle et législatives de 2020: Le MPP a sa stratégie pour cette «dure bataille»

10/02/2020
00:00

Ouagadougou a abrité le samedi 8 février 2020, la première session du Bureau politique national (BPN) de l'année du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Elle a été présidée par le président par intérim, Simon Compaoré, en présence du Premier ministre, Christophe Dabiré, du président de l'Assemblée nationale, Bala Alassane Sakandé et de l'ancien Premier ministre, Paul Kaba Thiéba.

 

Fortement mobilisés, les membres sont venus des 45 provinces du Burkina Faso. Cette session a été consacrée exclusivement à la mise en place de la stratégie électorale pour mieux aborder les élections présidentielle et législatives du 22 novembre 2020. Elle a été aussi l'occasion pour les membres du BPN de présenter leurs vœux de nouvel an aux militants. La stratégie électorale a été adoptée par les membres du BPN du MPP. Le BPN a fait le bilan des élections passées et placé les élections à venir dans le contexte actuel. Il a aussi arrêté une feuille de route qui va permettre au parti de s'organiser afin d'être en ordre de bataille.

L'une des décisions importantes de cette rencontre est l'organisation d'un congrès ordinaire les 6 et 7 mars prochain, car le mandat du bureau actuel prend fin en mars 2020. Ce congrès aura pour mission de faire le bilan des actions depuis le dernier congrès. Il y aura aussi des réajustements au niveau de la direction nationale du parti. Le dernier congrès s'est tenu les 10, 11 et 12 mars 2017 et le parti veut être en règle avec ses textes. L'un des points capitaux de cette rencontre est la tenue d'un congrès extraordinaire pour la désignation et l'investiture du candidat du MPP à l'élection présidentielle du 22 novembre 2020. "La question sécuritaire n'a pas été occultée. Nous demandons à nos militants d'accompagner et de collaborer avec les Forces de défense et de sécurité (FDS). Et aussi de répondre à l'appel du président du Faso pour le recrutement des volontaires pour la défense de la patrie. Les déplacés internes devront aussi voter", a déclaré le président par intérim, Simon Compaoré.

A l'occasion, le président de l'Assemblée nationale, Bala Alassane Sakandé, a réaffirmé de façon claire qu'il est et il demeure MPP. " Je défendrai nuit et jour les idéaux du MPP. Je me battrai pour la victoire du MPP et la réélection du président Roch Marc Christian", ajouta-t-il. C'est l'occasion, selon Simon Compaoré, "de nous réjouir, car cela va contribuer à resserrer nos rangs pour cette dure bataille que nous allons livrer".

Jules TIENDREBEOGO

10
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Que les intellectuels aient enfin le courage de diriger le pays!

Le bon sens a complètement foutu le camp au Faso! Alpha Barry, le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération a été obligé, à son corps défenda...

18/02/2020

Présidentielle de 2020, que de perspectives intéressantes!

Indiscutablement, si rien ne vient entacher le processus électoral (présidentielle et législatives du 22 novembre prochain, on peut dire que le Burkina F...

17/02/2020

Pascal Zaida et le MPCRN, les signes d’une douce rupture

Décidément, les choses ne collent pas au sein du Mouvement pour le plaidoyer, la cohésion sociale et la réconciliation nationale (MPCRN) que dirige Safia...

14/02/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:52:56