Protection de l’environnement : Soutien du projet ECO-CONSEIL

13/02/2020
00:00

L’environnement est un bien commun que nous devons tous protéger. Et ce n’est pas Boureima Sanou, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso qui dira le contraire. Lui qui, depuis la nuit des temps, avait pour rêve de lutter pour la préservation de l’environnement, pour un développement durable de la commune de Bobo-Dioulasso. L’environnement devenant de plus en plus dégradant, il fallait dépasser le stade du rêve pour passer maintenant à l’action concrète.

 

Pour voir la réalisation de son rêve en ce qui concerne la protection de l’environnement, il était impératif pour le maire de la commune de Bobo-Dioulasso de lancer un appel à projets et trouver des personnes ressources pour former des éco-conseillers. C’est ainsi que l’Institut ECO-CONSEIL de la Belgique a répondu présent et s’est engagé à travailler avec des binômes burkinabè. «Nous avons envoyés 08 éco-coopérants qui ont passé une période de formation en Belgique. Ils sont de retour et la formation se passe ici maintenant avec 08 éco-coopérants Belges et Français. C’est vrai que nous n’avons pas forcément les mêmes réalités, mais sur plusieurs points il y a des éléments qu’on peut faire ensemble. A la fin de la formation, nous devons avoir des gens qui vont travailler sur des projets concrets au niveau de la ville. Ces projets sont aussi dans des domaines qui importent beaucoup pour la commune. Nous aurons aussi des actions à mener à la fin de leur stage. Ils seront outillés à pouvoir exécuter ce que nous avons mis en place comme action pour que Bobo-Dioulasso reste une ville résiliente pour le développement durable», dit Boureima Sanou, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso. Selon Valérie Claes, formatrice à l’institut ECO-CONSEIL et responsable de la formation à l’international, ce projet de formation croisée des éco-conseillers et des éco-coopérants permettra à chacun d’apprendre l’un de l’autre. La formation arrive tout doucement à son terme et le livrable de la formation n’est pas un rapport de stage, mais la rédaction d’un projet concret qui sera remis à la commune et qui touche 08 thématiques environnementales. Ce fut donc une satisfaction pour le maire de la commune, vu le sérieux qui a été mis dans le travail et du niveau de compréhension de ces éléments sur les actions à mener pour l’aboutissement de l’ensemble de ces projets.

Oula Daniel COULIBALY/stagiaire



53
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Maladie à Coronavirus, vaincre ou périr

Les Burkinabé (malheureusement c'est le cas dans plusieurs pays africains), attendent des pouvoirs publics qu'ils trouvent non seulement les remèdes à la...

03/04/2020

Gouvernement et syndicats, on vous avait prévenus

La grande majorité des observateurs avisés avaient soutenu que si l'application de l'IUTS sur les indemnités et primes des travailleurs du public et ...

02/04/2020

Quarantaines, confinements, fermetures...jusqu’à quand?

Disons-nous la vérité. La question qui se pose n'est certainement pas celle de la quarantaine systématique, du confinement (volontaire ou forcé) ou encor...

31/03/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





11:34:25