Direction régionale de la Culture des Hauts-Bassins: Aimé Frédéric Niampa passe service à Christiane Sanou/Coulibaly

05/03/2020
00:00

Christiane Carole Marie Nicole Édith Sanou/Coulibaly, nommée directrice régionale (DR) de la Culture, des Arts et du Tourisme des Hauts-Bassins en février 2020, est officiellement installée dans ses fonctions le 4 mars 2020. Le cérémonial de la passation de service entre la nouvelle directrice et Aimé Frédéric Niampa, directeur régional sorti, a été présidé par Sayouba Ouédraogo, Secrétaire général de la région.

Des Directeurs généraux et régionaux, le personnel de la direction régionale de la Culture des Hauts-Bassins, des acteurs culturels, des amis et parents d'Aimé Frédéric Niampa ont fait le déplacement du gouvernorat, pour être témoins du cérémonial. Avant l'acte solennel d'installation de la nouvelle directrice, les témoignages faits sur la gestion du DR sorti, sont unanimes à reconnaître le bon travail fait par lui. "Vous avez su insuffler une vivacité et une synergie d'actions à l'équipe. Votre disponibilité et surtout votre attachement au travail bien fait, ont engendré des acquis au sein du service", a témoigné le personnel de la direction régionale. Disposé à accompagner la nouvelle directrice, Aimé Frédéric Niampa a donné l'assurance de sa disponibilité. Aussi, a-t-il invité le personnel à lui faciliter le travail. Quant à ses collaborateurs et partenaires, le DR sorti a dit merci sans oublier de leur demander des excuses pour tout manquement dans l'exercice de sa fonction.

Christiane Carole Marie Nicole Édith Sanou/Coulibaly, est consciente de la tâche qui l'attend après un service bien rendu de son prédécesseur. C'est pourquoi, elle a invité ses collaborateurs à un travail d'équipe. "Je n'ai pas la prétention de réinventer la roue. Mais, j'assumerai dans la mesure du possible la continuité du service bien fait. Je m'engagerai dans la mesure du possible à améliorer les acquis...", rassure-t-elle. Aux autorités administratives, coutumières et religieuses sans oublier les acteurs culturels, la nouvelle directrice a adressé une invite de concertation pour faire rayonner la culture dans la région. Au ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, elle dit merci pour la confiance en elle placée.

Des témoignages sur l'action d'Aimé Frédéric Niampa

Alain Sanou, chargé de culture et 4èmeadjoint au maire de la commune de Bobo-Dioulasso (Ph3)

«Il faut dire que la commune de Bobo-Dioulasso perd un acteur cultuel de taille qui part au ministère de tutelle à Ouagadougou.Monsieur Niampa était au cœur de la vision de la commune de Bobo-Dioulasso en matière de culture. Car, il se confondait souvent même à nous, quand il s'agissait d'une action culturelle. Il n'hésitait pas à nous contacter, tout comme nous aussi nous partions vers lui pour des vocations culturelles. Sans les acteurs, la culture n'existe pas. Vous voyez, tout le monde se reconnaît en lui. C'est donc dire que l'homme a vraiment contribué au développement de la culture dans notre commune et au-delà, dans la région. Monsieur Niampa est un grand homme de culture et j'espère que le ministère s'aura l'utiliser».

Aly Baba Traoré, Secrétaire général de l'association Ciraba (ph4)

«Nous retenons de monsieur Niampa, sa fraternité, son amitié avec le Centre Ciraba et l'ensemble des artistes de sa région. Dèsson arrivée, il est passé nous saluer et depuis lors, il est à notre écoute. Chaque fois qu'on a besoin de lui, il est disponible. Il était toujours à l'écoute des artistes. Partout où il était sollicité, il y partait. À défaut, il envoyait un représentant. En un mot, monsieur Niampa est le DR qui conciliait les artistes pour le rayonnement de la culture. Nous souhaitons que son successeur puisse aller dans ce sens pour que la culture puisse triompher».

Souro DAO

27
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Soutiens à la lutte contre le Coronavirus, il faut de la transparence

Il y a de cela quelques jours, les premiers soutiens au gouvernement pour lutter contre la maladie à Coronavirus ont commencé à tomber. Certains d'entre ...

27/03/2020

Le problème, c’est nous et non les Forces de défense et de sécurité

A peine Remis Fulgance Djandjinou a-t-il dit qu'il apporte son soutien aux Forces de défense et de sécurité qui sont accusées de tortures contre ceux qui...

26/03/2020

C’est notre comportement qui a commandé le confinement

«Il va sans dire que toutes les mesures prises feront l'objet d'une évaluation périodique, pour les ajuster constamment à l'évolution de la pandémie». Ai...

25/03/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





06:49:12