Machines de production de masques: La Chine utilise la technologie des avions furtifs

18/03/2020
00:00

Pour développer des machines de production de masques entièrement automatique, la République populaire de Chine utilise la technologie des avions furtifs.

 

La République populaire de Chine a utilisé la technologie numérique qui sert dans la fabrication des chasseurs J-10 et des chasseurs furtifs J-20 pour développer des machines de production de masques entièrement automatiques. Les 24 machines prévues pour la confection auront une capacité de production journalière estimée à 3 millions de masques. Les masques chirurgicaux jetables produits par ces machines sont de haute qualité et extrêmement efficaces en termes de protection. Ils sont composés de trois couches de tissu. La couche la plus externe est faite de tissu non tissé qui inhibe les bactéries, tandis que la couche intermédiaire est faite de tissu soufflé par fusion, principalement utilisé pour isoler le virus. Les machines de production de masques fonctionnent automatiquement et peuvent fonctionner en continu pendant 24 heures, chaque machine pouvant produire 100 masques par minute. Un ouvrier peut superviser plusieurs machines à la fois. Par rapport aux machines à masques traditionnelles, les machines automatiques ont l'avantage d'être très efficaces et beaucoup plus stables. Il est actuellement prévu de produire 24 machines automatiques pour masques, 4 d'entre elles ayant déjà été achevées et livrées aux usines de fabrication de masques. Afin de pallier la pénurie aiguë de main-d'œuvre dans les usines de masques traditionnelles, l'équipe de conception et de développement d'AVIC Manufacturing Technology Institute (MTI), composée de plus de 600 personnes, a travaillé 24h/24 et a achevé la conception des machines de production de masques en l'espace de trois jours. « La conception numérique et la technologie de production ont permis de gagner du temps dans le développement d'avions tels que le J-10 et le J-20, car elles peuvent être utilisées pour la simulation avant la fabrication physique, réduisant ainsi les erreurs dans le processus de fabrication », a indiqué Li Zhiqiang, expert en chef de l'AVIC au MTI. Et ajouta que « Les gens de l'industrie de l'aviation sont fiers de pouvoir fournir des équipements de protection pour soutenir les travailleurs médicaux et les personnes dans tout le pays après le déclenchement de l'épidémie ».

Jules TIENDREBEOGO

12
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Le problème, c’est nous et non les Forces de défense et de sécurité

A peine Remis Fulgance Djandjinou a-t-il dit qu'il apporte son soutien aux Forces de défense et de sécurité qui sont accusées de tortures contre ceux qui...

26/03/2020

C’est notre comportement qui a commandé le confinement

«Il va sans dire que toutes les mesures prises feront l'objet d'une évaluation périodique, pour les ajuster constamment à l'évolution de la pandémie». Ai...

25/03/2020

Covid-19: ces cobayes dont on parle peu

A l'apparition de la maladie à Coronavirus en décembre 2019 en République populaire de Chine, c'est à peine si certains ne s'en réjouissaient pas. Mais, ...

24/03/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





16:26:17