Grève des travailleurs à Dédougou : Service minimum au CHR, le Trésor totalement paralysé

18/03/2020
00:00

Les travailleurs du public observent un arrêt de travail du 16 au 20 mars 2020. Hier mardi, nous avons fait le tour dans certains services de la ville de Dédougou pour nous enquérir du niveau de suivi de la grève. Le trésor public est le service le plus affecté, bien qu’on ait pris le soin de sauver les salaires du mois.

 

Les travailleurs de l’administration publique de la ville de Dédougou sont décidés à suivre le mot d’ordre de grève de 120 heures décrété par leur syndicat jusqu’au vendredi 20 mars prochain. Le mardi 17 mars, au deuxième jour du débrayage, la plupart des services déconcentrés que nous avons visités étaient presque déserts. C’est seulement le chef de service, la secrétaire de direction, le chauffeur et par moment un ou deux agents qui sont présents à leur poste de travail. Mais, impossible pour eux de faire fonctionner le service, même à minima. C’est le cas à la trésorerie régionale de la Boucle du Mouhoun où l’entrée principale du bâtiment a même été barricadée. Les usagers arrivent et repartent sans être satisfaits, parce qu’aucun service n’est assuré. Seul un service minimum a été mis en place pour traiter juste les salaires. «Nous sommes dans une situation très difficile, car les agents soutiennent qu’ils ont reçu des consignes fermes de leur syndicat et aucune autre prestation ne peut être livrée aux usagers. J’ai essayé moi-même d’approcher les agents pour voir dans quelle mesure je peux disposer de certains documents tels que le quittancer, les timbres fiscaux, mais ils ont estimés qu’au regard du mot d’ordre ils ne peuvent pas les mettre à notre disposition», a expliqué le trésorier régional, Soguéré Hien. Selon lui, «des dispositions seront prises la prochaine fois pour au moins disposer de ces outils de travail pour que le fonctionnement du service ne soit pas autant paralyser».

Le secteur de la santé est moins affecté!

Habituellement, ce sont les services sociaux notamment le secteur de la santé qui est le plus affecté par les grèves dans le public. Mais cette fois-ci, le service minimum est assuré au Centre hospitalier régional de Dédougou (CHR). A l’intérieur de l’établissement sanitaire tout se passe comme d’habitude. Des urgences médicales à la chirurgie en passant par la pédiatrie, la maternité et le bloc opératoire, le service minimum est assuré. Selon, Mathieu Traoré, Secrétaire général du SYNTSHA, «le mot d’ordre est suivi etle syndicat a fait en sorte que les interventions d’urgence soient prises en charge comte tenu d’un certain nombre de facteurs». Une décision que salut le Directeur général du CHR de Dédougou pour qui, les syndicats se sont montrés responsables. «Une des rares fois, ils ont pris l’engagement d’assurer le service minimum sans qu’on ait eu à recourir aux réquisitions comme par le passé», s’est réjouit Gustave Dabiré. Toutefois, le Secrétaire général du SYNTSHA prévient, «la réaction du gouvernement déterminera la suite à donner au mouvement».

 

Encadré

 

Gustave Dabiré DG du CHR de Dédougou

«Une équipe médicale a été mise en place contre le coronavirus»

«Le coronavirus n’épargne personne et on peut très bien enregistrer des cas à Dédougou. Au niveau du CHR, nous avons anticipé en mettant en place un comité pour qu’en cas de cas avéré ou suspect de coronavirus, qu’on puisse le prendre en charge efficacement. Nous avons mis en place une cellule de coordination et une équipe médicale d’urgence pour la prise en charge d’éventuels cas. Nous avons déjà identifiés une salle d’isolement pour cela».

 

Ousmane TRAORE

14
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Soutiens à la lutte contre le Coronavirus, il faut de la transparence

Il y a de cela quelques jours, les premiers soutiens au gouvernement pour lutter contre la maladie à Coronavirus ont commencé à tomber. Certains d'entre ...

27/03/2020

Le problème, c’est nous et non les Forces de défense et de sécurité

A peine Remis Fulgance Djandjinou a-t-il dit qu'il apporte son soutien aux Forces de défense et de sécurité qui sont accusées de tortures contre ceux qui...

26/03/2020

C’est notre comportement qui a commandé le confinement

«Il va sans dire que toutes les mesures prises feront l'objet d'une évaluation périodique, pour les ajuster constamment à l'évolution de la pandémie». Ai...

25/03/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





08:38:35