COVID-19: Pour une meilleure gestion des dons collectés

26/03/2020
00:00

Comme plusieurs pays du monde entier, le Burkina Faso est aussi touché par la maladie à coronavirus. Les premiers cas dans le pays ont été confirmés le 09 mars dernier faisant du pays le sixième atteint en Afrique sub-saharienne et le quatrième en Afrique de l'Ouest. Cette maladie s’est vite propagée dans le pays. À la date du 24 mars dernier, 114 cas ont été confirmés avec plus de 600 personnes en confinement. On sait bien que les autorités se battent pour venir à bout de cette pandémie, mais il faut reconnaître que le pays n’était pas préparé à de tel défi tant sur le plan économique que sanitaire. Au vu donc de l’évolution rapide de la pandémie, le pays des Hommes intègres a mis en place un comité national des gestions de l’épidémie de covid-19 qui a élaboré un plan de riposte avec des partenaires techniques et financiers. Le coût de ce plan s’élève à 11 milliards de FCFA dont 4 milliards de FCFA pour celui de l‘urgence. Pour briser la chaîne de contamination et faciliter la prise en charge des personnes infectées, le gouvernement use de ses moyens de bords pour atteindre cet objectif. Mais depuis quelques jours, on remarque que la population semble avoir pris conscience de l’ampleur de la pandémie, d’où on assiste à des levées de fonds pour apporter des soutiens à l’effort de lutte contre la maladie. Parmi ses donateurs, on peut citer des acteurs des secteurs privés et certains PTF notamment le PDG du groupe EBOMAF, la fondation Coris, le PDG de l’entreprise KANIS, et la Chine. A cela s’ajoute certains acteurs politiques tels que Kadré Désiré Ouédraogo. Avec toutes ces aides, nous pouvons dire que l’Etat peut commencer à faire de grande chose, avec ces aides, l’Etat doit prioriser les dépenses, notamment s’approprier des matériels de bases. En clair, il doit rendre urgemment opérationnel le centre de dépistage de Ouagadougou pour permettre au plus grand nombre de personnes de se faire tester et s’équiper d’un grand nombre de matériels d’assistance respiratoires. C’est la gestion rationnelle des fonds récoltés par l’Etat et ses partenaires qui permettra de briser la chaîne de contamination et de venir à bout de cette maladie dans notre pays.

Aïcha TRAORE



4
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Le problème, c’est nous et non les Forces de défense et de sécurité

A peine Remis Fulgance Djandjinou a-t-il dit qu'il apporte son soutien aux Forces de défense et de sécurité qui sont accusées de tortures contre ceux qui...

26/03/2020

C’est notre comportement qui a commandé le confinement

«Il va sans dire que toutes les mesures prises feront l'objet d'une évaluation périodique, pour les ajuster constamment à l'évolution de la pandémie». Ai...

25/03/2020

Covid-19: ces cobayes dont on parle peu

A l'apparition de la maladie à Coronavirus en décembre 2019 en République populaire de Chine, c'est à peine si certains ne s'en réjouissaient pas. Mais, ...

24/03/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





15:29:19