Lutte contre le coronavirus : Christophe Dabiré s'assure de la production de la chloroquine et des masques

23/04/2020
00:00

Le mardi 21 avril 2020, le Premier ministre, Joseph Marie Christophe Dabiré, est allé toucher du doigt l'avancement de la production de la chloroquine à l'IRSS et la confection des masques à la MESS des officiers.

Pour lutter contre la pandémie du covid-19, des mesures fortes ont été adoptées et des actions sont en train d'être posées pour éradiquer ce fléau. C'est dans cette optique que le Premier ministre a effectué le déplacement à l'Institut de Recherche des Sciences de la Santé (IRSS) pour constater le déroulement des travaux, les difficultés rencontrées et les encourager dans leur tâche. Premier point de chute, le laboratoire national de référence de l'IRSS où on fabrique la chloroquine pour permettre de donner des réponses endogènes au traitement des malades du covid-19. En ce sens, Joseph Marie Christophe Dabiré souligne que «les chercheurs doivent mettre au point un certain nombre de produits. Mais il faut que l'industrie prenne le relai pour permettre de produire en grande quantité et mettre sur le marché les produits qui sont mises au point de façon endogène. Parce que le rôle des chercheurs n'est pas de produire et vendre. Les produits de l'U-Pharma ont juste pour rôle d'accompagner le ministère de la Santé dans le but de prendre en charge rapidement les malades à coronavirus. Nous avons des traditionnels qui font des recherches sur le terrain avec de la pharmacopée traditionnelle, et le laboratoire d'ici est chargé de valoriser leur travail avec la mise au point d'un certain nombre de produits».

Pour soutenir les propos du Premier ministre, Sylvain Ouédraogo, pharmacologue de formation et directeur de l'IRSS a soutenu qu’en «ce qui concerne la capacité de la production de l'unité, elle est de 1800 comprimés en une minute en attendant d'avoir de nouvelles machines qui vont produire plus rapidement. La recherche médicinale demande beaucoup d'argent, les machines installées consomment trop d'énergie. Ce qui fait la pluralité des difficultés rencontrées. De façon générale les questions de financement de la recherche étaient déjà posées».

Pour ce qui concerne les tests, Docteur Henri Gautier Ouédraogo, chercheur à l'IRSS de l'équipe laboratoire a mentionné qu’ils sont faits ailleurs, et on les ramène pour confirmer dans le laboratoire. «Les machines que nous avons peuvent prendre 96 tests à la fois. Donc en une seule série, on peut faire 94 diagnostics. Il y a trois centres de diagnostics. Si ces centres venaient à se saturer, l'IRSS qui est un centre de recherche peut les appuyer dans ce sens», a-t-il ajouté.

Au vu de la situation actuelle, les Forces armées nationales (FAN) ont décidé de fabriquer en masse des masques pour les élèves qui vont reprendre bientôt le chemin de l'école. La confection par jour est de 5000 masques et avec un objectif de 15000 masques à terme. Avec le décret du port obligatoire du masque qui prend effet le lundi 27 avril 2020, le gouvernement a fait en sorte que les FAN puissent contribuer à la production des masques dans la lutte contre cette maladie. «Les FAN ont fait un excellent travail sur plusieurs fronts. Et elles doivent montrer à la population qu'elles ne sont pas une force à part chargée de la sécurité du pays, mais aussi du développement économique de notre pays», a indiqué Joseph Marie Christophe Dabiré. Qui était accompagné du Stanislas Ouaro, ministre de l'Education et de l'Alphabétisation nationale.

Chrystelle Mankoudougou (Stagiaire)



33
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Lutte contre le terrorisme, il faut éviter de jouer le jeu des terroristes

Quand les Forces de défense et de sécurité neutralisent des terroristes et en sont fières, les Burkinabé le sont également. C'est à l'unanimité qu'ils ...

22/05/2020

Christophe Dabiré a dit vrai devant les députés

«L'année 2019 a été incontestablement difficile pour tous les Burkinabè et cette réalité, personne dans cet hémicycle ne la découvre. Avec courage, not...

20/05/2020

Contrôle du port du masque, quand les populations en rient…

Contrôle policier du port du masque, en rire ou en pleurer? En tout cas, ça faisait sourire certains usagers de la route hier lundi 18 mai 2020. Des po...

19/05/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





19:39:00