Marché de fruits et légumes : Portes ouvertes, l'activité reprend lentement et sûrement

28/04/2020
00:00

Comme Madame Barro, vendeuse de feuilles de bisaps, le chauffeur Nouhoun Sanou, le jardinier Traoré Bourahima et le client Néré Souleymane (ainsi qu’ils se présentent à tour de rôle), se sont retrouvés ce lundi au marché de fruits et légumes pour une reprise d'activités. Leur business, c'est la feuille de choux qu'ils ont l'habitude d’acheter ou de livrer dans ce marché du soir. Les portes sont réouvertes depuis ce matin du lundi 27 avril 2020 à dix heures et l'affluence de ce premier jour n'est pas encore au rendez-vous. Peut-être faut-il attendre encore quelques heures, puisqu'il n'était que 14 heures.

A l'intérieur du marché, les commerçants s'activent progressivement pour un retour, et les tricycles et gros camions de livraison entrent et sortent, chargés de légumes, de fruits et d’autres marchandises. Certains ne cachent pas leur satisfaction de pouvoir retrouver leur lieu de travail, pendant que d'autres accusent l'accent sur la lenteur de la reprise. Assis devant ses récipients en «plastique de bon marché», un vendeur s'impatiente : "c'est depuis 11 heures ce matin que j'ai ouvert le magasin mais je n'ai pas encore eu de clients comme ça !".

Postée aux différentes entrées, la police municipale veille ! Passage au lave-mains et masques obligatoires pour avoir accès à l'intérieur du marché. La mesure se veut stricte. Adama Traoré, chef de service entretien et maintenance de la Structure de gestion des infrastructures et équipements marchands de Bobo explique : "Nous sommes contents ce matin de la réouverture du marché des fruits et légumes après celle du marché central de Bobo. Ce sont des marchés structurés. Nous remercions le Gouverneur et les autorités municipales pour cette décision de réouverture...».

Par rapport aux mesures, le port du masque est permanent dans le marché. Tout contrevenant verra son masque retiré et ne pourra rentrer dans le marché qu'après achat d'un nouveau masque ! La police municipale y veille, car c'est une question de santé pour tous les usagers du marché.

Sibiri SANOU



28
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Lutte contre le terrorisme, il faut éviter de jouer le jeu des terroristes

Quand les Forces de défense et de sécurité neutralisent des terroristes et en sont fières, les Burkinabé le sont également. C'est à l'unanimité qu'ils ...

22/05/2020

Christophe Dabiré a dit vrai devant les députés

«L'année 2019 a été incontestablement difficile pour tous les Burkinabè et cette réalité, personne dans cet hémicycle ne la découvre. Avec courage, not...

20/05/2020

Contrôle du port du masque, quand les populations en rient…

Contrôle policier du port du masque, en rire ou en pleurer? En tout cas, ça faisait sourire certains usagers de la route hier lundi 18 mai 2020. Des po...

19/05/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





19:04:38