Fermeture des marchés et Yaars : Des commerçants révoltés manifestent leur mécontentement

29/04/2020
00:00

Hier encore (28 avril), des commerçants de certains marchés et yaars de la capitale ont barricadé certaines artères pour protester contre la fermeture de leurs marchés. Au marché de Nabi Yaar, situé au secteur 23 dans l’arrondissement n°5, nous avons rencontré une des manifestantes, Aminata Woba, pour avoir de plus amples informations sur la situation.

 

«Nous sommes des petites et petits commerçants. On n’a rien et nos supérieurs qui ont les moyens pour nous aider ne viennent pas à notre secours. Ils partent avec leurs dons auprès du gouvernement. Chaque soir on suit l’actualité, les dons de vivres et les dons d’argent partent vers le gouvernement. Il n’y a même pas une seule autorité qui a pensé que, comme les marchés sont fermés, les dons devraient plutôt être dirigés vers les commerçants de ces marchés fermés. Et pourtant, on ne reçoit rien de la part du gouvernement. Cela fait exactement un mois et quelque que nous n’avons rien à manger. C’est bien vrai que le gouvernement a pris l’électricité et l’eau en charge, mais je crois que l’homme ne vie pas pour boire et dormir sans manger. Présentement on souffre, car il n’y a même pas une semaine, les banques nous ont interpellées pour réclamer le prêt qu’on leur doit. Et à propos, le gouvernement n’a prononcé aucun mot. En ce qui concerne les dons, les commerçants du marché n’ont reçu que 30 sacs de riz qu’ils étaient obligés de partager aux mamans. Chacune d’entre elles n’a reçu seulement que 3 kg de riz, dont elles doivent se servir pour nourrir toute une famille pendant ces périodes difficiles. Quant au maire, il était passé il y’a quelques temps pour nous rassurer qu’il travaillait pour la réouverture du marché (Naby Yaar: ndlr). Depuis lors, rien n’a été fait. C’est seulement hier (27 avril: ndlr), quand nous avons manifesté pour la réouverture qu’il est encore revenu au marché pour nous assister et nous promettre que, jusqu’à 14 heures le marchésera ouvert. Chose qui n’a pas été faite jusqu’a ce jour».

Abdoulaziz SIMBONE/Stagiaire



27
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Lutte contre le terrorisme, il faut éviter de jouer le jeu des terroristes

Quand les Forces de défense et de sécurité neutralisent des terroristes et en sont fières, les Burkinabé le sont également. C'est à l'unanimité qu'ils ...

22/05/2020

Christophe Dabiré a dit vrai devant les députés

«L'année 2019 a été incontestablement difficile pour tous les Burkinabè et cette réalité, personne dans cet hémicycle ne la découvre. Avec courage, not...

20/05/2020

Contrôle du port du masque, quand les populations en rient…

Contrôle policier du port du masque, en rire ou en pleurer? En tout cas, ça faisait sourire certains usagers de la route hier lundi 18 mai 2020. Des po...

19/05/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





18:09:31