Lutte contre le Covid-19 dans les Hauts-Bassins: Des organisations et associations outillées

30/04/2020
00:00

Le Projet de renforcement de la planification familiale et de la santé sexuelle et reproductive (PRPFSSR), avec l'accompagnement de la Direction régionale de la santé des Haut-Bassins, a formé des associations dans la lutte contre le Covid-19, mardi 28 avril 2020 au Centre régional de transfusion sanguine (CRTS).

Les bénéficiaires de cette session de formation, sont plusieurs associations et structures de la ville de Bobo-Dioulasso. Cette formation s'est tenue en deux séances afin de respecter les mesures de distanciation sociale. L'accès à la salle de formation était conditionné au lavage préalable des mains et au port de masque. Respect des mesures-barrières contre la propagation du Coronavirus oblige.

À l'ordre du jour, le chargé de formation, Rèma Ouédraogo, représentant de la Direction régionale de la santé (DRS) des Hauts-Bassins a fait 1 heure d'exposé pour chaque séance. La formation s'est tenue en deux phases. Une première consacrée à l'exposé et l'autre consacrée aux préoccupations de l'assistance. Elle a porté essentiellement sur les symptômes et les mesures de prévention du COVID-19. Selon Rèma Ouédraogo, le formateur, «la cible, c'est toucher le maximum d’animateurs. Le contenu est vraiment axé sur les manifestations de la maladie, parce qu'ils doivent être nos relais auprès des communautés. Comment la maladie se transmet d'une personne malade à une personne saine? Quelles sont les mesures de prévention qu'il faut mettre en œuvre pour barrer la route à la propagation du COVID-19? Les messages clés pour leur permettre de passer ces informations pour nous aider à atténuer la propagation de cette pandémie. Notre espoir est qu'il y aura une issue face cette pandémie. Il faut qu'on ait une issue heureuse, sinon nos efforts seront vain».

Pour Ardjouma Sanou, le directeur de la promotion de la santé et l'hygiène de la commune de Bobo-Dioulasso, «cette activité s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du projet de renforcement de la planification familiale et de la santé sexuelle et reproductive dans la commune de Bobo-Dioulasso, financé par l'Association internationale des maires francophones (AIMF) qui est basé à Paris en France. Cette association des maires francophones finançait déjà les activités du projet de planification familiale. Avec la pandémie à coronavirus, il y'a eu des échanges entre nous et ils ont voulu nous accorder des ressources additionnelles pour nous permettre de renforcer nos animateurs du projet de planification familiale. Nous avons voulu renforcer leurs capacités afin qu'ils puissent aussi diffuser des messages de sensibilisation, des messages de lutte contre le coronavirus. Nos attentes est que les animateurs s'impliquent véritablement et que les messages clés soient divulgués au profit de nos populations. Afin qu'elles aussi adoptent les mesures-barrières et qu'elles en fassent un réflexe de tous les jours, afin que nous puissions ensemble bouter le coronavirus hors du Burkina Faso».

Safiatou DEMBELE &

Ramata DAO (Stagiaires)



33
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Présidentielle et législatives, l’opposition coince le pouvoir

La présidentielle et les législatives se tiendront à bonne date. Avait déclaré Simon Compaoré, le président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP...

04/06/2020

S’ils ont pleuré, c’est parce qu’ils n’en peuvent plus

A Pama, les populations, majoritairement des femmes, ont marché et pleuré lundi 1erjuin 2020 pour demander le départ des Forces de défense et de sécurit...

03/06/2020

Lutte contre le terrorisme, on a touché là où il fait mal ?

Les attaques terroristes sont devenues récurrentes sur le sol burkinabè. En seulement 24 heures, le pays a enregistré deux attaques. La première a cibl...

02/06/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





09:07:43