Eddie Komboïgo candidat du CDP, le plus dur reste à faire

12/05/2020
00:00

Le plus dur pour Eddie Komboïgo, président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) n’était pas de se faire élire candidat de son parti à la présidentielle du 22 novembre 2020. Car, les deux prétendants face à lui, ne faisaient pas le poids. Mahamadi Kouanda n’a-t-il pas été éliminé pour dossier incomplet? Yahaya Zoungrana qui est allé aux votes avec lui n’a-t-il pas eu que seulement 21 voix? Eddie sera donc le candidat de l’ex-parti au pouvoir à la prochaine présidentielle. Blaise Compaoré, le fondateur et président d’honneur n’aura qu’à entériner sa candidature qui sera officialisée au cours d’un prochain congrès.

En attendant tout cela, Eddie Komboïgo doit s’attaquer au plus vite au plus difficile. D’abord recoller les morceaux issus de ce conclave qui l’a porté à la candidature. Car, il n’est pas évident que ses challengers aient accepté du fond du cœur de soutenir sa candidature. La haine viscérale que nourrit Mahamadi Kouanda à son égard ne peut être dissipée aussi facilement parce qu’une directive du parti a instruit tous les candidats de soutenir celui qui est sorti vainqueur de ces primaires. Quant à Yahaya Zoungrana, ses accointances avec Kadré Désiré Ouédraogo sont bien connus. Yahaya et Mahamadi font partie de ceux qui ont trimbalé à plusieurs reprises le parti devant la justice. Si par miracle Eddie réussit à les faire intégrer fortement son système, il aura gagné. D’ailleurs n’est-ce pas ce qu’ils cherchent en se présentant contre lui?

Ensuite, même si Eddie n’aura plus à faire directement à Kadré Ouédraogo et aux soutiens de celui-ci, le mieux aurait été que sa candidature rassemble tout ce monde. A cet effet, le fondateur et président d’honneur du parti aura un grand rôle à jouer. Lui qui avait demandé de rapporter les sanctions prises en son temps contre certains militants du parti. En contrepartie, il leur demandait de revenir dans les rangs du parti. Ces derniers vont-ils, effectivement, revenir dans les rangs et soutenir la candidature d’Eddie Komboïgo? Pas si sûr, quand on sait que Kadré Désiré Ouédraogo, leur champion, est déjà en lice pour conquérir le fauteuil présidentiel sous la bannière du mouvement «Agir Ensemble».

Enfin, Eddie Komboïgo doit composer son équipe de campagne. En prenant en compte plusieurs paramètres dont l’objectif principal sera de rallier tous les militants (de première heure comme de la 25ème heure) à sa candidature. Pour cela, le choix des hommes autour de lui doit beaucoup compter. Car une élection dans le contexte africain, quoi qu’on dise, est beaucoup basée sur l’implication et la présence des fils et filles des différentes régions autour du candidat. Aussi, en plus de la direction nationale de la campagne, Eddie doit savoir mettre en place des directions régionales, provinciales et communales assez représentatives, dirigées par des hommes et des femmes de qualité. En tout cas, ce ne sont pas ces hommes qui manquent. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, le CDP a toujours ses hommes sur le terrain. Il reste tout simplement à savoir les manager.

Dabaoué Audrianne KANI



14
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Lutte contre le terrorisme, il faut éviter de jouer le jeu des terroristes

Quand les Forces de défense et de sécurité neutralisent des terroristes et en sont fières, les Burkinabé le sont également. C'est à l'unanimité qu'ils ...

22/05/2020

Christophe Dabiré a dit vrai devant les députés

«L'année 2019 a été incontestablement difficile pour tous les Burkinabè et cette réalité, personne dans cet hémicycle ne la découvre. Avec courage, not...

20/05/2020

Contrôle du port du masque, quand les populations en rient…

Contrôle policier du port du masque, en rire ou en pleurer? En tout cas, ça faisait sourire certains usagers de la route hier lundi 18 mai 2020. Des po...

19/05/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





19:04:11