Royaume du Gulmu : Quand le trône du roi devient un banc

19/05/2020
00:00

A Fada N’Gourma, il y a désormais deux chefs pour un trône. Le deuxième a été intronisé hier, arborant lui aussi, comme le premier, tous les attributs et apparats lui conférant ce titre. A quel chef faut-il désormais se confier?

 

L’information a été donnée et confirmée hier, lundi 18 mai 2020 au journal de 13 heures par nos confrères de la Radio nationale du Burkina. Fada N’Gourma a désormais deux chefs coutumiers pour un même royaume. Vendredi dernier, c’est Umtaaba (c’est Dieu qui les a réunis) qui a été installé par sept chefs sur les neuf, reconnus et chargés du rituel d’intronisation. Ce lundi, les deux autres contestataires ont, à leur tour, installé leur chef, Hampali (le bienfait n’est jamais perdu).


Désormais, entre «le bienfait n’est jamais perdu» et «c’est Dieu qui les a réunis», les Fadalais, membres de la chefferie devront choisir. A Fada donc, on a malheureusement emboîté le pas à d’autres chefferies qui elles aussi, avaient intronisé deux chefs avec toutes les conséquences dommageables que cela a engendrées sur la paix, la cohésion sociale et le vivre-ensemble.

A Fada plus qu’ailleurs, où les terroristes écument les populations, où les déplacés internes sont à la recherche de soutiens d’où qu’ils viennent, à Fada comme au Sahel ou au Nord où des écoles et des centres de santé sont fermés, où des villages entiers se sont vidés de leurs habitants, on a beaucoup plus besoin d’entente, de cohésion, de solidarité et de fraternité. Un trône pour deux rois, autant dire que la fratrie est en lambeaux.

Séri Aymard BOGNINI

 



17
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Présidentielle et législatives, l’opposition coince le pouvoir

La présidentielle et les législatives se tiendront à bonne date. Avait déclaré Simon Compaoré, le président du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP...

04/06/2020

S’ils ont pleuré, c’est parce qu’ils n’en peuvent plus

A Pama, les populations, majoritairement des femmes, ont marché et pleuré lundi 1erjuin 2020 pour demander le départ des Forces de défense et de sécurit...

03/06/2020

Lutte contre le terrorisme, on a touché là où il fait mal ?

Les attaques terroristes sont devenues récurrentes sur le sol burkinabè. En seulement 24 heures, le pays a enregistré deux attaques. La première a cibl...

02/06/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





09:37:58