Voirie à Bobo-Dioulasso : Le maire sur des chantiers pour décanter des situations

20/05/2020
00:00

Bourahima Sanou, maire de la commune de Bobo-Dioulasso et des techniciens ont visité des chantiers de voirie, le mardi 19 mai 2020. Constater de visu l'évolution des travaux et s'enquérir des éventuelles difficultés sont entre autres, des raisons de cette sortie du maire.

 

Sur fonds propres de la commune de Bobo-Dioulasso, Wolonkoto, un village rattaché est bénéficiaire d'un dalot de franchissement d'une valeur de 25 millions FCFA. Le chantier dudit dalot est la première étape de la visite de l'équipe municipale. Le chantier du dalot évolue sans difficulté majeure, selon Théodore Yaméogo, directeur technique de l'entreprise Road chargée des travaux. "La difficulté fut la construction d'une digue, pour non seulement permettre aux usagers de pouvoir traverser, mais aussi de bloquer les éventuelles eaux de pluie.Le chantier est à 90% d'exécution. Si tout se passe bien, au bout d'une semaine le dalot va finir... ", précise Théodore Yaméogo. 


Cette réalisation de la commune permettra aux trois quartiers de Wolonkoto, divisés par une rivière, d'être unifiés. "Le dalot était attendu par l'ensemble de la population. En saison pluvieuse, il fallait toujours attendre que les eaux de pluie "passent", pour que des usagers puissent rentrer chez eux. Il y a des malades qui ne pouvaient pas aller au Centre de santé et de promotion sociale (CSPS), faute de route. Désormais, cette difficulté est derrière nous", confie Solo Sanou, conseiller municipal de Wolonkoto.

Après Wolonkoto, le maire s'est rendu à Pala, un autre village rattaché à sa commune. Dans ledit village, un pont d'une valeur de 47 millions sur fonds propres est en construction. Contrairement au premier chantier visité, celui de Pala est toujours à la phase de démarrage. Depuis le début des travaux en mars 2020, le chantier peine à avancer. "Nous sommes impatients de voir le pont sortir de terre. Sur leur panneau, ils disent 90 jours d'exécution. De mars à fin mai, les travaux ne sont pas encore bien commencés, en dehors du fer qu'ils ont attaché. Nous les invitons à accélérer s'ils ne veulent pas voir le village dans l'eau", interpelle Adama Sanou, résident de Pala. Bobo Ido, chef de l'entreprise IGK chargée des travaux, est confiant quant à la réalisation du pont. "Sans aller dans les détails des difficultés, je donne l'assurance que le pont sera réalisé dans un mois et demi. Tout au plus deux mois, le pont sera réalisé. Car le maire vient de nous rassurer pour la mise des moyens à notre disposition", rassure Ido Bobo, chef de l'entreprise IGK. De Pala, le maire et sa suite se sont retrouvés sur l'entrée du goudron Dédougou-Bobo. Face à l'urgence de gestion des eaux de pluie sur ce tronçon, le maire a donné des instructions aux techniciens, pour qu'une proposition lui soit faite, afin de rendre compte à qui de droit.

 

Propos du maire à l'issue de la visite


«Cette sortie terrain s'inscrit dans nos missions ordinaires. Le conseil municipal nous autorise à réaliser certains travaux. Il est souvent bon que nous sortions sur le terrain, pour voir si les papiers que nous signons au bureau, sont conformes à la réalité du terrain. Sur le terrain, nous avons l'occasion de poser des questions aux techniciens, à l'entreprise, aux contrôleurs et même aux bénéficiaires. Cela nous permet souvent de contribuer à la résolution des problèmes s'il y en a, et de pouvoir apprécier les choses. Sur les deux chantiers, nous avons fait un constat mitigé. À Wolonkoto, les travaux sont beaucoup avancés. L'entrepreneur parle d'une à deux semaines pour la fin des travaux. Par contre à Pala, il y a eu des difficultés partagées. Il y a la nature du terrain, la lourdeur du décaissement…Nous nous sommes attelés pour que les fonds soient disponibles. L'entrepreneur a aussi pris l'engagement que d'ici la fin de la semaine, la nappe sera coulée et à partir de là les travaux vont continuer...".

Souro DAO



6
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Lutte contre le terrorisme, il faut éviter de jouer le jeu des terroristes

Quand les Forces de défense et de sécurité neutralisent des terroristes et en sont fières, les Burkinabé le sont également. C'est à l'unanimité qu'ils ...

22/05/2020

Christophe Dabiré a dit vrai devant les députés

«L'année 2019 a été incontestablement difficile pour tous les Burkinabè et cette réalité, personne dans cet hémicycle ne la découvre. Avec courage, not...

20/05/2020

Contrôle du port du masque, quand les populations en rient…

Contrôle policier du port du masque, en rire ou en pleurer? En tout cas, ça faisait sourire certains usagers de la route hier lundi 18 mai 2020. Des po...

19/05/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





17:37:59