Halidou Sanfo, PCO du Congrès extraordinaire de l’UNIR/PS : « On doit s’attendre à une stratégie globale de la campagne »

28/05/2020
00:00

Le 30 et 31 mai 2020, à la maison de la culture Jean Pierre Guingané, le parti de l’œuf, l’UNIR/PS organisera son congrès extraordinaire. Ce congrès qui se situe à l’orée des grandes consultations électorales permettra au parti de revoir sa monture et donc adopter une stratégie globale de campagne pour ces élections. Au fur et au moulin, puisqu’il est le président du comité d’organisation, nous avons rencontré le député Halidou Sanfo. Avec lui nous avons échangé autour des préparatifs de ce congrès, et à quoi s’attendre à l’issue de cette instance suprême du parti.



Vous êtes le président du comité d’organisation du congrès extraordinaire de l’UNIR/PS, pourquoi un congrès extraordinaire ?

A l’orée des élections et ça se trouve dans nos textes, il est du devoir du parti de convoquer une instance suprême comme le congrès pour examiner la façon d’aborder les élections. Le bureau politique qui s’est réunit a estimé qu’il fallait convoquer ce congrès. On avait prévu ce congrès pour le mois de mars mais, avec l’avènement de la pandémie, on était obligé de le reporter du 30 au 31 mai 2020 à Jean Pierre Guingané.

Avec la question sanitaire actuelle, quelles sont les dispositions que vous avez prises ?

Au moment où nous avons reporté ce congrès, la pandémie était à son pic. Nous avons privilégié le télétravail en faisant en sorte que la fréquentation du siège soit beaucoup plus filtrée et faisant en sorte qu’entre nous les responsables, nous aillons d’autres types de contacts. Mais pour le congrès, nous avons pris des dispositions. Initialement, nous devrions remplir la salle Jean Pierre Guingané. On attendait plus de 2000 participants. Nous avons recentré les choses pour que ce congrès soit fermé, exclusivement réservé aux congressistes, qui ont les mandats au niveau des provinces, c’est-à-dire trois par provinces dont une femme. Au regard de la salle, nous allons pouvoir contenir les deux cent et quelques congressistes que nous attendons.

Quelles seront les grandes articulations de ce congrès ?

C’est un congrès extraordinaire avec un ordre du jour précis. Le thème est : « Quelles stratégies pour l’UNIR/PS pour la réussite des élections de façon éclatante ? ». Nous avons prévu une cérémonie d’ouverture. Ensuite, le thème sera abordé par trois experts dont un de l’UNIR/PS qui va naturellement se prononcer par rapport à l’alliance que nous avons avec le MPP. Nous aurons un œil extérieur en la personne de Abdoul Karim Seidou qui viendra nous donner la perception de l'opinion par rapport à cette alliance. Nous finirons par la présentation à l’ensemble des participants, des stratégies de l’UNIR/PS. Au regard du fait que nous ne pourrons pas avoir tout les militants, nous avons prévu livrer les conclusions de congrès à la presse pour que ceux qui ne sont pas là, puissent avoir la quintessence des travaux.

A quoi doit-on s’attendre à l’issue de ce congrès ?

On doit s'attendre à ce que nous puissions adopter une stratégie globale de campagne. On doit aussi s’attendre à beaucoup de recommandations, à des appels, à des motions. Vous vous attendez à ce que nous puissions présenter un candidat ou dire que nous soutenons un candidat, mais je pense que le congrès qui est l'instance suprême, c'est à lui de se prononcer. Nous, nous sommes le comité d'organisation. La décision appartient aux congressiste a.

A quelques jours de l’ouverture de ce congrès est ce que tout est fin prêt ?

Aujourd’hui, toutes les dispositions sont prises, que ce soit au niveau de l’hébergement, et de toutes les autres commissions, nous sommes fin prêts et nous attendons les congressistes le 29 mai dans la soirée.

Propos recueillis
Par Firmin OUATTARA



24
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Report des législatives en 2021 : politiquement critiquable, légalement fondé

'C'est une forfaiture' ! Le député Moussa Zerbo de l'UPC qui n'a pas pris part au huis clos sur le rapport de la mission parlementaire portant report d...

09/07/2020

Lotissement à Bama, Monsieur le ministre prenez vos responsabilités !

A Bama, localité située à une trentaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso, les marches et les contre-marches se succèdent les unes pour le lotissement, l...

08/07/2020

Front social, les simples menaces d’Abdoulaye Mossé !

Le danger pour un pouvoir en place, c'est de descendre dans la rue avec les opposants politiques ou les organisations syndicales. Pour manifester ou co...

07/07/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





23:53:48