Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage : 300 millions de F CFA à des promoteurs d’entreprises

12/06/2020
00:00

Le ministre Salifo Tiemtoré a procédé au lancement officiel du Fonds d’appui à la formation professionnelle et à l’apprentissage suivie de la remise de chèque aux bénéficiaires de fond de financement du ministère de la jeunesse et de la promotion de l’entreprenariat des jeunes. C’était le 11 juin 2020 à la maison de la culture de Bobo-Dioulasso.


C’est dans une salle pleine de jeunes que le ministre Salifo Tiemtoré est accueilli dans l’après-midi du 11 juin à la maison de la culture de Bobo-Dioulasso. Avant le lancement des activités, l’hymne national (le ditanyé) fut chanté. Plusieurs autorités à savoir le 1er Adjoint au maire de Bobo-Dioulasso, Justin Coulibaly représentant le maire; le président du conseil national de la jeunesse et le ministre de la jeunesse ont respectivement pris la parole. Ils se sont adressés à l’endroit de la jeunesse sur les questions de financement, de formation et de leurs employabilités. Après leurs adresses, on ressentait une lueur d’espoir sur le visage des jeunes présents à ladite cérémonie. Après les allocutions des autorités, un important lot de chèque en guise de financement a été remis aux jeunes promoteurs d’entreprisses. La valeur totale des chèques s’élève à 300 millions de francs. Un premier lot de chèque a été remis lors du lancement des activités et le second lot sera remis aux bénéficiaires à la clôture de la cérémonie prévue ce vendredi matin 12 juin à la maison de la culture. Dans son déclaration, le ministre Salifo Tiemtoré a affirme à traduit ses remerciements à l’endroit des autorités de la région leur accompagnement qui a permis la réussite de l’activité. «Le lancement de la formation professionnelle réalisé par le FAFPA à travers un appui des partenaires techniques et financiers dont l’objectif cette année est de financer 18.000 jeunes filles et garçons dans leurs formations. Le deuxième volet a permis de donner des chèques aux promoteurs et créateurs des petites entreprises. A ce niveau nous avons 260 bénéficiaires de chèque», a expliqué le ministre. Pour Issiaka KABORE le directeur général de la FAFPA:« Il s’agit de donner l’information aux jeunes que l’Etat a travers le FAFPA a en place un dispositif qui permet de financer les formations aux métier à leurs endroits et de leurs dire qu’ils peuvent avoir des informations nécessaires après de notre structure pour pouvoir bénéficier de ces formations».

 

Aymeric KANI/ stagiaire

Ben Alassane DAO/Stagiare

 



27
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Reporter les législatives, les arguments volent bas

Comme s'ils n'entendaient pas les cris des Burkinabè, des députés demandent le report des élections législatives pour les coupler en novembre 2021 avec l...

10/07/2020

Report des législatives en 2021 : politiquement critiquable, légalement fondé

'C'est une forfaiture' ! Le député Moussa Zerbo de l'UPC qui n'a pas pris part au huis clos sur le rapport de la mission parlementaire portant report d...

09/07/2020

Lotissement à Bama, Monsieur le ministre prenez vos responsabilités !

A Bama, localité située à une trentaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso, les marches et les contre-marches se succèdent les unes pour le lotissement, l...

08/07/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





01:05:08