Région cotonnière de Houndé : A Pompoï, les producteurs veulent produire encore plus

16/06/2020
00:00

Les producteurs de la commune de Pompoï dans la province des Balés entendent relever un nouveau défi. Ils ont reçu le 11 juin 2020 une équipe de la SOFITEX conduite par le chef de régioncotonnière de Houndé, Sié Ousmane, dans le cadre du 50èmeforum cotonnière 2020-2021.

 

Le forum s’est déroulé dans un contexte marqué par la pandémie du Covid-19. Aussi, lors des rencontres, les mesures barrières ont été respectées à savoir le lavage des mains au savon, le port des masques et les rassemblements de plus de cinquante personnes. Selon les techniciens de la SOFITEX, la campagne cotonnière 2020-2021 intervient après la campagne de relance de la production qualifiée de campagne d’espoir retrouvé du fait de l’amélioration considérable des principaux indicateurs de performance. La campagne 2019-2020 s’achève avec un niveau de production de 367 021 tonnes et un rendement moyen au champ de 800kg/ha contre 678kg/ha pour la campagne écoulée; soit une hausse de 18%. Ce niveau de production traduit une augmentation de la production de 15% par rapport à la campagne écoulée qui avait enregistré une production de 318 555 tonnes de coton graine.

Les perspectives de la campagne 2020-2021

Les agents de la SOFITEX et les producteurs de coton de la commune de Pompoï ont échangé sur les perspectives de la campagne 2020-2021. Les producteurs ont été informés que la campagne 2020-2021 va se dérouler dans un contexte socio-économique marqué par la baisse des cours de la fibre sur le marché mondial. Une situation qui est due à la récession économique mondiale causée par la maladie de coronavirus, l’annulation des contrats de vente de la fibre par les traders, la fermeture des usines de la mode et de l’habillement au Bangladesh et en Asie du Sud-est, la décision de l’Association Interprofessionnelle de Coton du Burkina (AICB) d’une meilleure organisation par la mise en place dans toutes les zones d’intrants de spécialité; l’assainissement de la gestion des coopératives par la mise à l’écart des producteurs ayant pris les intrants sans produire du coton; la baisse du prix d’achat plancher du coton graine aux producteurs et le maintien du prix de cession des intrants grâce aux appuis de l’Etat.

Des prix de cession des intrants pour la campagne 2020/2021

Pour cette campagne 2020-2021, l’Association Interprofessionnelle de Coton du Burkina (AICB) a pris langue avec les autorités politiques et obtenu un appui du gouvernement de l’ordre de 15,437 milliards de FCFA pour les engrais et les insecticides. Cet accompagnement de l’Etat a permis de maintenir les prix de cession des engrais aux producteurs au même niveau que la campagne précédente. Le NPK-S-B et l’Urée enregistrent le maintien du prix par sac de 50kg, soit 14.000 FCFA à crédit comme la campagne dernière. Pour ce qui est de l’insecticide et conformément à la volonté des producteurs, l’AICB a procédé à une différenciation des commandes d’insecticides, en insecticides classiques et en insecticides de spécialités appelés produits nobles. Le prix des insecticides classiques est maintenu à 3800 FCFA par traitement à crédit, le prix des insecticides spécifiques a aussi été subventionné et fixé à 7000 FCFA par traitement.

Pour la semence, les prix du sac varient entre 735 FCFA et 3257 FCFA selon que c’est de la semence du coton conventionnel délintée ou non, au comptant ou à crédit. Quant au prix d’achat du coton graine pour la campagne 2020/2021, il a été fixé à 240 FCFA pour le 1er choix et 215 FCFA pour le 2èmechoix. Pompoï projette de produire, pour la campagne 2020-2021, 3600 tonnes contre 2849 la campagne précédente.

Khepa TRAORE/Houndé


27
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Reporter les législatives, les arguments volent bas

Comme s'ils n'entendaient pas les cris des Burkinabè, des députés demandent le report des élections législatives pour les coupler en novembre 2021 avec l...

10/07/2020

Report des législatives en 2021 : politiquement critiquable, légalement fondé

'C'est une forfaiture' ! Le député Moussa Zerbo de l'UPC qui n'a pas pris part au huis clos sur le rapport de la mission parlementaire portant report d...

09/07/2020

Lotissement à Bama, Monsieur le ministre prenez vos responsabilités !

A Bama, localité située à une trentaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso, les marches et les contre-marches se succèdent les unes pour le lotissement, l...

08/07/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





01:50:17