Transporteurs routiers du Burkina : Les «frondeurs» veulent intégrer les rangs

23/06/2020
00:00

Les Transporteurs routiers du Burkina Faso sont en train de fumer le calumet de la paix. Les «frondeurs» ont décidé de rejoindre la Fédération unique des transporteurs routiers du Burkina Faso (FUTRB). C’est la substance des échanges de correspondances que nous avons pu intercepter.

 

Tout a débuté le 16 mars dernier par un courrier de la Fédération nationale des acteurs du transporteur routiers du Burkina Faso (FENAT) adressée au Premier ministre dans laquelle, les responsables de cette organisation bis ou dissidentes des transporteurs routiers (c’est selon) ont fait savoir la volonté de leur organisation d’intégrer la Faitière unique des transporteurs routiers du Burkina Faso. Et ce, exprimaient-ils, dans un esprit de consensus d’apaisement et dans l’intérêt du transport routier du Burkina.

Dans son accusé de réception daté du 11 juin, le Premier ministre encourageait les responsables de cette fédération pour cette décision prise et les félicitait pour «cette hauteur de vue». Pour cela Christophe Dabiré les invitait «à prendre langue avec la FUTRB pour ce faire».


Le lendemain 12 juin, les services du Premier ministère adressaient une autre correspondance, cette fois-ci au président de la Faîtière unique des transporteurs routiers du Burkina dans laquelle ils invitaient ses responsables à une «réunion d’échanges avec la FENAT le jeudi 18 juin dans la salle de réunion de la Primature) à partir de 17 heures».

Auparavant, il a été mis en exergue la volonté du gouvernement d’avoir un seul interlocuteur avec les transporteurs routiers du Burkina. Ce qui était l’objectif de la FUTRB. Cependant, relève la correspondance, «des difficultés ont subsisté du fait du refus de certains opérateurs d’œuvrer en faveur de la cohésion de groupe voulue par le gouvernement». Aussi, du côté de la Primature, se réjouit-on que «certains des acteurs qui s’étaient mis à l’écart du processus pour des raisons qui leur sont propres, aient manifesté l’heureuse intention d’adhérer à la FUTRB». Cependant, souligne-t-on, «cette décision de leur part n’est possible que grâce à votre esprit d’ouverture et à votre sens de la responsabilité qui commande de maintenir le dialogue en gardant les portes de la faîtière ouvertes à l’adhésion ultérieure de tout acteur qui en manifesterait le désir».

Malheureusement, la rencontre qui devait réunir les deux parties, sous l’égide des services du Premier ministère, n’a pas eu lieu pour des raisons de calendrier du Premier ministre, dit-on? Finalement, c’est hier lundi 22 juin qu’elle devait avoir lieu.

Si les transporteurs routiers, notamment les frondeurs ont décidé de rentrer dans les rangs, on ne peut que le saluer. Cependant, il faut que cela soit bien sincère. Dans tous les cas, en manifestant ce désir, ils ont bien indiqué que leur action est guidée par les intérêts supérieurs du Burkina.

Séri Aymard BOGNINI



19
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Reporter les législatives, les arguments volent bas

Comme s'ils n'entendaient pas les cris des Burkinabè, des députés demandent le report des élections législatives pour les coupler en novembre 2021 avec l...

10/07/2020

Report des législatives en 2021 : politiquement critiquable, légalement fondé

'C'est une forfaiture' ! Le député Moussa Zerbo de l'UPC qui n'a pas pris part au huis clos sur le rapport de la mission parlementaire portant report d...

09/07/2020

Lotissement à Bama, Monsieur le ministre prenez vos responsabilités !

A Bama, localité située à une trentaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso, les marches et les contre-marches se succèdent les unes pour le lotissement, l...

08/07/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





00:20:53