Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Déclaration des biens des membres du gouvernement : la situation de certaines personnes suscite des interrogations

06/05/2016
00:00

Le Réseau national de lutte anti-corruption (REN-LAC) s’interroge sur la véracité des déclarations de biens de certains membres du gouvernement. Ils l’ont fait savoir le 3 mai 2016 au cours d’un point de presse animé à leur siège.

 

Comme l’exige la loi numéro 04-2015/CNT du 3 mars 2015, portant prévention et répression de la corruption, les membres du gouvernement Thièba ont publié leur déclaration de patrimoine depuis quelques semaines. Depuis la publication de ces listes de biens, le réseau national de lutte anti-corruption note qu’il y a un manque de sincérité concernant la déclaration de patrimoine de certains ministre. L’une des objectifs de cette conférence était d’interpeller les autorités à faire en sorte que ces déclarations ne soient de simples formalités. Le REN-LAC à pense que cela doit être plutôt une façon de promouvoir la transparence dans la gestion et de lutter contre l’enrichissement illicite. Pour être plus précis, le chargé de plaidoyer du REN-LAC, Bruno Kéré, affirme que concernant les déclarations de biens effectuées par les membres du gouvernement, il y a deux cas qui suscitent bien des interrogations. Ce sont celles du ministre d’Etat, Simon Compaoré et celle du ministre des affaires étrangères, Alpha Barry. En ce qui concerne le ministre d’Etat, monsieur Kéré indique qu’ils ont été surpris de la déclaration faite par l’ancien maire de Ouagadougou. Encore plus étrange, il y a selon lui des dénonciations sur les réseaux sociaux contradictoires aux déclarations faites par le ministre d’Etat. Affirmant ne pas être contre quelqu’un, les animateurs du point de presse estiment que les déclarations sur lesquelles pèsent des soupçons doivent faire l’objet d’investigations approfondies. Dans la même optique, les conférenciers affirment avoir constaté que le ministre des  affaires étrangères, Alpha Barry est un milliardaire après avoir pris connaissance de sa déclaration de biens. Il faut prendre garde et rester constamment en éveil, puisque le REN-LAC trouve que le contexte dans lequel se trouvent les pays africains est favorable au blanchiment d’argent. Ce point de presse a été l’occasion pour le Ren-lac de pointer du doigt l’audit de la transition qui selon eux n’est pas complet. Cet audit ne prend en compte que la période allant du 1er janvier 2015 au 31 décembre 2015. Or entre le 1er novembre 2014 et 1er janvier 2015, il y a eu des traficotages des fonds de la Présidence du Faso, précise-t-il. En plus le REN-LAC trouve qu’on devrait donner une explication claire sur les comptes du " bureau militaire de la transition".

Moussa Sareba


695
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ainsi, ils sont allés en grève pour deux jours

Jusqu'à la dernière minute, on croyait que le gouvernement allait trouver solutions aux préoccupations du Syndicat national des travailleurs de la sant...

18/04/2019

Blaise à Roch, la réconciliation est bien possible

C'est Jeune Afrique qui a donné l'information; immédiatement reprise par les réseaux sociaux. Blaise Compaoré aurait écrit à Roch Marc Christian Kaboré...

17/04/2019

Filière cotonnière, maintenant allons au champ

Les bonnes nouvelles qu'on attendait du côté de l'Association interprofessionnelle de coton du Burkina (AICB) sont tombées. Le prix du kilogramme du co...

16/04/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





15:29:12