Flash Info utane

  

Burkina 

:

 

 

 

Scandales de corruption révélés au Burkina Faso : REN-LAC affirme que la justice est le maillon faible de la lutte;

Haut-commissariat des réfugiés : le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a lancé ce mardi 13 juin 2017 à Ouagadougou le BIMS qui est une opération de vérification physique des réfugiés

 

 

 

; USSU-BF 2016-2017 : L’Université Joseph Ki Zerbo  rafle les trophées en Handball et basket-ball;

  


Forum économique tuniso-burkinabè : « La Tunisie aspire à être un partenaire privilégie pour le Burkina Faso » dixit Youssef CHAHED, Premier ministre Tunisien

06/04/2017
00:00

En  marge de la visite de 48 heures au pays des hommes intègres, du Premier ministre tunisien, Youssef CHAHED, se tient le forum économique tuniso-burkinabè. Les deux Premiers ministres ont procédé à l’ouverture ce mercredi 5 avril 2017 des travaux.

 

La visite d’amitié et de travail du Premier ministre tunisien au Burkina Faso donne l’opportunité de revoir les relations économiques entre nos deux pays. Pour renforcer ces liens d’amitié et de solidarité entre nos deux peuples, et en vue de booster les relations économiques, avec leurs homologues Burkinabè, les 83 hommes d’affaires tunisiens réfléchissent sur les opportunités de développement économique. Cette journée de rencontre et d’échanges, notera le premier vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, Mahamadi Sanoh, entre en droite ligne des recommandations de la 7èmesession de la coopération mixte entre le Burkina Faso et la Tunisie tenue en fin septembre 2016 à Tunis au cours de laquelle nos deux gouvernements ont réaffirmé leur volonté de renforcer et de diversifier leur coopération économique et commerciale. Ces échanges commerciaux entre nos deux Etats ne font qu’augmenter d’année en année même si selon lui, il reste faible aux regards des potentialités respectives. En effet, selon les statistiques de l’international Center, le volume des échanges commerciaux entre nos deux pays s’établissement  à environ 13 millions de dollars US. C’est pourquoi dans cette dynamique, il a invité les hommes d’affaires Burkinabè à profiter de cette journée pour nouer des relations d’affaires et élargir les possibilités de développement. Pour la Tunisie, indiquera Ouided BOUCHAMAOUI, l’expérience du Burkina Faso dans son environnement est édifiante. « Nous sommes venus au Burkina Faso sans aucun préjugé, on ne vient pas chercher à vendre uniquement, mais votre coton, votre sésame et autres produits peuvent nous intéresser. Nous sommes dans un processus de complémentarité et de partenariat. La Tunisie dans sa vision économique internationale veut mettre en place pour les entreprises du Burkina Faso, un bureau de liaison avec leurs homologues Tunisiens » indiquera  la présidente de l’Union Tunisienne, d’industrie, de commerce et d’artisanat.

Coopération Tunisie-Burkina Faso : faire plus et mieux

En foulant la terre libre du Burkina Faso 7 mois après sa prise de fonction à la primature tunisienne, le Premier ministre Youssef CHAHED donne un signal fort de la coopération entre nos deux pays. Dira-t-il « nous avons apprécié l’ouverture de l’ambassade du Burkina Faso à Tunis, de l’autre côté la décision de mon gouvernement a été l’ouverture de la représentation diplomatique permanente à Ouagadougou. Je félicite aussi la décision des autorités Burkinabé d’excepter les citoyens tunisiens de visa  d’entrer au Burkina Faso, mesure prise dans le cadre de la réciprocité. Et la connexion aérienne entre nos deux Etats est mise en place depuis avril 2013 avec la compagnie Tunis Air entre Tunis et Ouagadougou a permis  de booster nos échanges humains et commerciaux. La Tunisie aspire à être un partenaire privilégié pour le Burkina Faso ». Il insistera pour dire que la Tunisie nouvelle s’emploie à bâtir un model économique basé sur la transparence, la bonne gouvernance, et le développement de nouvelles technologies.  Pour le Premier ministre Paul Kaba THIEBA la tenue de ce forum économique traduit la vitalité des  relations notamment commerciales entre nos deux pays. La vision du Burkina Faso repose sur un partenariat gagnant-gagnant basé sur le plan national de développement économique et social. Le PNDES donc a pour axe central, selon le Premier ministre burkinabè, la qualité de la gouvernance, l’accroissement indispensable du capital humain et la transformation structurelle de notre économie. Les deux pays ont dans le cadre de ces échanges économiques ratifié trois protocoles d’accord sur le renouvellement de la collaboration entre les Chambres de commerce et d’industrie, la convention d’exploitation de la plate-forme Tunisia trading et de partenariat entre l’OAN  et la SONAR.

Firmin OUATTARA


67
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Immobilité urbaine au centre-ville de Bobo-Dioulasso

Si le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, comme l'a dit le Directeur général de l'Office national de sécurité routière a été bien inspiré en initiant ...

15/06/2017

Les avocats de la défense avaient donc raison, même si c’est en partie !

Le Conseil constitutionnel a rendu son verdict. Dans les délais qui lui étaient impartis. Ses décisions n'étant pas susceptibles de recours, les Burkinab...

14/06/2017

La route ne tue pas, ce sont les hommes qui se tuent sur la route

Le 9 juin dernier, un car de transport en commun fait neuf morts dont huit sur le champ et vingt-deux blessés dont cinq dans un état critique alors qu'il...

13/06/2017

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





09:40:04