Flash Info utane

  

Burkina 

:

 

 

 

Scandales de corruption révélés au Burkina Faso : REN-LAC affirme que la justice est le maillon faible de la lutte;

Haut-commissariat des réfugiés : le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a lancé ce mardi 13 juin 2017 à Ouagadougou le BIMS qui est une opération de vérification physique des réfugiés

 

 

 

; USSU-BF 2016-2017 : L’Université Joseph Ki Zerbo  rafle les trophées en Handball et basket-ball;

  


Arrondissement 3 de Ouaga, les populations et leurs responsabilités

13/04/2017
00:00

Ce qui se passe à l’arrondissement 3 de la ville de Ouagadougou peut bien constituer une belle leçon pour des conseillers municipaux. Dans cet arrondissement dirigé par l’opposition, il se trouve des conseillers qui ont décidé d’une motion de défiance contre le maire pour plusieurs raisons dont les plus bêtes sont qu’elle ne rend pas compte de sa gestion au conseil municipal, notamment la gestion du carburant, l’opacité dans sa gestion, etc.

A lire ou à écouter les récriminations faites au maire, la première impression qui vient tout de suite à l’esprit est que ces conseillers municipaux ne connaissent pas les raisons pour lesquelles ils ont été élus. La deuxième impression, est qu’ils méconnaissent tout du fonctionnement d’un conseil municipal. Le maire de la commune ou de l’arrondissement est l’ordonnateur du Budget qui est alloué à sa commune ou à son arrondissement. Il rend compte au conseil par un rapport spécial en début de chaque année. En outre, le compte de gestion est élaboré pour une fois de plus rendre compte au conseil. C’est à partir de ces seuls éléments légaux que le conseil municipal contrôle et sanctionne la gestion du maire.

En outre, au cours des différentes sessions, des délibérations peuvent être prises. Des conseillers municipaux ont la possibilité de voter contre ces délibérations s’ils estiment qu’elles ne vont pas dans l’intérêt de la population. Et le maire a obligation, dès qu’une délibération a été rejetée d’en tenir compte. Autrement dit, le conseil fonctionne en partie sur la base de ses délibérations. Tout le reste est administratif. S’il y a lieu de faire un contrôle à ce niveau, il revient à des structures de contrôle de l’Etat de le faire. Cela non plus ne relève pas de la compétence de conseillers municipaux.

C’est sans doute conscients de tout cela que les habitants de l’arrondissement 3 de Ouagadougou ayant compris que l’objectif ici est d’empêcher le maire de travailler se sont soulevés pour barrer la route à ceux qu’ils considèrent comme des troubleurs. S’il faut le dire, reconnaissant qu’ici ces habitants ont compris qu’il y a un temps pour faire la politique et un autre pour faire le développement. Un maire a été élu par les mêmes conseillers qui doivent travailler à l’accompagner dans ses actions de développement. Mais s’il se trouve que ce sont les mêmes conseillers qui veulent mettre les bâtons dans ses roues pour des futilités, il faut comprendre la prise de conscience des habitants.

Cette situation qui prévaut en ce moment dans l’arrondissement 3 de Ouagadougou est un avertissement à tous ces conseillers municipaux qui croient toujours qu’ils ont la possibilité de revenir à la tête de conseils municipaux où ils ont perdu les élections. Le prochain rendez-vous, s’ils ont encore la chance d’être élus, c’est en 2021. Celui qui ne comprend pas et croit qu’il peut perturber le fonctionnement d’un conseil municipal sera surpris désagréablement par ce que les populations qui l’ont élu vont lui réserver.

Dabaoué Audrianne KANI


53
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Immobilité urbaine au centre-ville de Bobo-Dioulasso

Si le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, comme l'a dit le Directeur général de l'Office national de sécurité routière a été bien inspiré en initiant ...

15/06/2017

Les avocats de la défense avaient donc raison, même si c’est en partie !

Le Conseil constitutionnel a rendu son verdict. Dans les délais qui lui étaient impartis. Ses décisions n'étant pas susceptibles de recours, les Burkinab...

14/06/2017

La route ne tue pas, ce sont les hommes qui se tuent sur la route

Le 9 juin dernier, un car de transport en commun fait neuf morts dont huit sur le champ et vingt-deux blessés dont cinq dans un état critique alors qu'il...

13/06/2017

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





09:42:06