Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Lutte contre l’insécurité des femmes dans les espaces publics: Le PNUD y contribue

19/04/2017
00:00

La police municipale de Bobo-Dioulasso a reçu ce mardi 18 avril 2017 du matériel de prévention sécuritaire au profit de ses agents. L’initiative est du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD) à travers son Projet de renforcement de la gouvernance politique (PRGP) dont la mission a été pilotée par l’expert national en suivi évaluation dudit Projet, Boubacar Sidiki Séré.

 

« Femmes et prévention de l’insécurité dans les espaces publics du Burkina Faso ». C’est l’intitulé du manuel de conseils pratiques reçu par la police municipale de Bobo-Dioulasso et la Direction régionale de la Femme, de la Solidarité nationale et de la Famille (DRFSNF) hier mardi, avec la promesse de suivi évaluation à l’appui. Dans la dynamique que la gestion de la sécurité urbaine ne saurait être possible sans l’implication de la police municipale, le PRGP a élaboré le manuel de conseils pratiques au profit des agents des polices municipales et des travailleurs de la DRFSNF. En effet, ledit Projet comporte 8 volets dont le 8ème est consacré à la sécurité urbaine et à la lutte contre la prolifération des armes légères. Selon Boubacar Sidiki Séré, expert national en suivi évaluation au PRGP, « le réajustement du contenu de ce document en l’adaptant au contexte actuel afin de renforcer leur lutte contre l’insécurité intervient dans le cadre de la mise en œuvre de ce 8èmevolet ». Ainsi, des études ont porté sur la victimisation des femmes, la vulnérabilité des femmes en milieu urbain à travers des fora avec des femmes à Ouagadougou pour mieux comprendre leurs problèmes réels de sécurité. Selon Mathias Z. Ouédraogo, assistant de police municipale, chargé d’appui technique des polices municipales dans le cadre de la mise en œuvre des activités du volet 8, « une loi nationale concernant la protection des femmes a été ajoutée au contenu de ce manuel ». Ce qui devrait permettre aux femmes en situation difficile, de se diriger vers les structures habilitées au niveau du ministère en charge de la Femme, afin de trouver une solution à leurs préoccupations. Pour sa part, le commandant de la police municipale, Gaoussou Sanou a témoigné sa satisfaction par rapport à une telle initiative. Aussi, a-t-il rassuré la délégation de son engagement à soutenir et à faire en sorte que les documents arrivent à bon port.

Fatimata BELEM/Stagiaire


68
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Donc François Compaoré refuse de venir répondre ?

A la question de savoir s'il accepte que la justice française l'extrade au Burkina Faso pour qu'il vienne répondre dans le cadre du dossier rouvert de ...

15/12/2017

Incendie de la mairie de Saponé, le comble de l’irresponsabilité

Si comme le dit le maire de la commune de Saponé, l'incendie de l'hôtel de ville est un acte prémédité et criminel, c'est tout simplement grave, irresp...

14/12/2017

Norbert Zongo, dix-neuf années après !

Malgré la soif légitime de justice, les manifestations, les grèves, les conférences de presse et les déclarations écrites ou orales, le dossier Norbert...

13/12/2017

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





20:23:21