Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Enseignement dans les écoles franco-arabes: Outiller les enseignants à la méthodologie de la lecture

19/04/2017
00:00

Le jeudi 13 avril 2017, une cinquantaine d’établissements franco-arabes se sont retrouvés pour un recyclage des enseignants. A l’issue de la formation, des acteurs se sont prononcés sur la dite activité, suivie d’une conférence.

Chaque année, les écoles franco-arabes s’unissent pour mener des activités qui concourent à la promotion de leur activité. C’est dans cette optique qu’une cinquantaine d’établissements réunis au sein de l’Union des medersas islamiques franco-arabes (UMIFA), ont initié une formation de recyclage des enseignants de leur milieu. La méthodologie de la lecture dans lesdites écoles est le thème central de la formation. « Nous avons initié cette formation pour mieux profiter de la belle vision de l’Etat qui est la mise à notre disposition d’un livre de lecture entièrement écrit par le Burkina. Ce livre prend en compte les réalités socio-culturelles du pays. Alors, permettre à nos apprenants de se l’approprier, passe nécessairement par une maîtrise de la lecture par les enseignants… », justifie Hamado Ouédraogo, SG de l’UMIFA/Bobo et un des formateurs. Il a par ailleurs souligné des difficultés qui sont entre autres, la barrière linguistique (le livre étant écrit en français), le faible niveau de certains enseignants… ne facilite pas les choses aux organisateurs. Qu’à cela ne tienne, tous les acteurs ont salué la tenue de cette formation qui permettra d’avoir des résultats plus encourageants au plan éducatif. « Nous avons beaucoup appris au cours de la formation. Nous savons désormais comment débuter un cours pour permettre à l’élève de bien comprendre la leçon. Trois jours, c’est insuffisant. Mais nous repartons assez bien outillés pour l’encadrement des enfants », Harouna Ilboudo, enseignant et bénéficiaire de la formation. Le souhait des acteurs est de voir appliquer les acquis de la présente formation au niveau des établissements. A l’issue de la formation, une conférence a été animée au profit des participants et autres acteurs sur le conflit (des facteurs qui entravent sa promotion) de la langue arabe au Faso.

Souro DAO


44
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Le president Kaboré ne peut construire une telle maison

La polémique (inutile ?) autour d'un bâtiment en construction à Ouaga2000 attribué au président Roch Marc Christian Kaboré est de plus en plus vive. Su...

09/08/2017

Jugez-le si on veut mieux le garder en prison

Le dossier Djibrill Bassolé fait encore jaser. Entre le gouvernement et le groupe de travail de l'Organisation des Nations unies (ONI) et le gouvernement...

10/07/2017

Procédures sur le PPP, c’est la méthode qui a manqué

Tout le monde est unanime qu'il faut relire et rendre plus fluides et rapides toutes les procédures entrant dans le cadre des passations des marchés publ...

05/07/2017

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





07:56:06