Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


SRPJ/ Bobo : 4360 boîtes d’Artesun saisies

09/08/2017
00:00

Le service régional de police judicaire (SRPJ) de Bobo-Dioulasso a organisé mardi 08 Août 2017 une conférence de presse pour présenter des produits saisis des mains d’un agent de santé.


Tout est parti du mardi 11 juillet 2017, où les éléments du SRJP-Bobo, pendant une patrouille motorisée, ont interpellé un agent de santé transportant des sacs à bord d’un tricycle. Cela a attiré l’attention des agents qui ont par la suite constaté qu’il s’agissait de produits et consommables pharmaceutiques. Ces produits ont été en fait détournés des structures publiques de santé du Burkina et destinés à être vendus à un autre agent de santé qui devait les revendre aux malades et aux pharmacies privées. La saisie présentée à la presse se compose de 4360 boîtes d’Artesun d’une valeur de 13 millions, une boîte d’insertion Norplan, du matériel chirurgical, un aspirateur, un pèse bébé, une imprimante, des gangs, compresses, des antiseptiques et autres produits pharmaceutiques. Le produit phare de la saisie est l’Artesun, un des produits subventionné par l’Etat dans le cadre de la gratuité des soins et destinés aux femmes enceintes et enfants de moins de 5 ans. Ce produit est mis à la disponibilité des populations au prix de 100 F CFA au lieu de 3000 F CFA, prix auquel les agents interpellés le revendent. Conformément à l’article 11 du code de procédure pénale Burkinabé sur le droit de réserve et de préservation de l’image de l’individu, nous n’avons reçu aucune information sur l’identité des présumés coupables, leur nombre, la localité du forfait et la structure sanitaire. Cependant, nous savons que les produits sont bel et bien de bonne qualité et ont été extirpés des centres de santé. Nous savons également que le forfait a été commis à des centaines de kilomètres de Bobo-Dioulasso. Le commissaire de police chef du SRPJ Sayibou Galbané soutient que la conférence de presse, malgré l’absence de certaines informations, doit servir à éviter les rumeurs et fausses informations concernant le dossier dont le traitement, selon lui est toujours en cours. Il rassure donc la population que les investigations se poursuivent pour se situer sur l’ampleur du phénomène et le degré d’implication des agents. Il a ajouté que les produits saisis seront restitués dans les plus brefs délais à qui de droit.

Nicole A.B. OUEDRAOGO (Collaboratrice)


12
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Le president Kaboré ne peut construire une telle maison

La polémique (inutile ?) autour d'un bâtiment en construction à Ouaga2000 attribué au président Roch Marc Christian Kaboré est de plus en plus vive. Su...

09/08/2017

Jugez-le si on veut mieux le garder en prison

Le dossier Djibrill Bassolé fait encore jaser. Entre le gouvernement et le groupe de travail de l'Organisation des Nations unies (ONI) et le gouvernement...

10/07/2017

Procédures sur le PPP, c’est la méthode qui a manqué

Tout le monde est unanime qu'il faut relire et rendre plus fluides et rapides toutes les procédures entrant dans le cadre des passations des marchés publ...

05/07/2017

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





08:08:05