Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Bouquet final du Tour du Faso : Mraouni Salaheddine du Maroc inscrit son nom au palmarès général

06/11/2017
00:00

L’épilogue du 30ème Tour cycliste du Faso, s’est joué ce dimanche 5 novembre 2017 lors du bouquet final avec 10ème et dernière étape Korsimoro-Ouagadougou doté d’un circuit fermé à l’intérieur de la capitale. Benjamin Strauder, allemand a signé sa 5ème victoire d’étape devant le Burkinabé Abdoul Aziz Nikiéma. Le maillot jaune restera définitivement sur les épaules du marocain Mraouni Salaheddine. Les forçats du vélo ont parcouru les 110km de cette étape en 2 heures 38mn 47s avec une vitesse moyenne de 41,830 km/h.

L’histoire du Tour du Faso retiendra que Mraouni Salaheddine est le troisième marocain a remporté le maillot jaune du Tour du Faso après Adil Jelloul en 2007 et Abdelati Saadoune en 2009. A l’issue de la 7ème étape à Bobo-Dioulasso gagné par le Burkinabé Abdoul Aziz Nikiéma, le marocain Mraouni Salaheddine enfilera le maillot jaune qu’il gardera jusqu’à la fin de la compétition. Les Marocains ont compéti avec beaucoup de stratégie et de ruse devant les concurrents sérieux à l’image des Erythréens, des Burkinabè, des Allemands et des Ivoiriens. A la dernière étape Korsimoro-Ouagadougou seul Saymon Musie à 18 secondes et le Burkinabé Mathias Sorgho 1mn 50 secondes pouvaient inquiéter le marocain. Mraouni et ses coéquipiers laissent jouer tout en surveillant de près les deux coureurs qui pouvaient les concurrencer au maillot jaune. Sans incident pour eux le premier sprint de cette étape est remporté par Jansem Tom de la Hollande devant Abdoulaye Rouamba du Burkina Faso et Eric Pérodo de la France. Les marocains restent dans les roues de leurs poursuivant, tout en règlant la course à leur faveur. Ils ne disputeront aucun sprint à cette étape, laissant le deuxième au premier passage de la ligne d’arrivée au trio Arnaud Guiguemdé du Burkina, Eric Pérodo de la France et Salfo Bikienga et le dernier sprint au trosième passage à Dawit Yemane de l’Erythrée, Salif Yerbanga du Burkina Faso et Robel Teweldé de l’Erythrée. C’est donc en sprint que cette arrivée va se disputer avec la 5èmevictoire d’étape de Benjamin strauder l’Allemand, très loin du podium de ce Tour du Faso 2017.

Consolidation du maillot jaune marocain après l’étape Bobo-Dédougou

Après l’étape Banfora-Bobo où le maillot jaune passait des épaules de Benjamin Strauder qui a eu des ennuis mécaniques, les Marocains avaient prévenu les autres conquérants, ils repartiront avec le maillot jaune à Rabat. Sur la plus longue distance de ce Tour du Faso 2017, ils vont gérer cette course à leur guise tout en surveillant de près les Erythréens. Descendu à la 11ème place du classement général au temps, c’est Seydou Bamogo qui est le grand animateur de cette 8ème étape, Il se classe 2ème au premier sprint intermédiaire à Békuy après Jansen Ton (Hollande) et avant Verduck Niels (Belgique). Le Burkinabè contrôlera les deux autres sprints intermédiaires à Kosso devant Jansen Ton (Hollande) et Lingani Amadou (Côte d’Ivoire) et à Kari devant Lingani Amadou (Côte d’Ivoire) et Jansen Ton (Hollande). C’est dans la dernière ligne d’arrivée que le maillot jaune va réagir en se classant deuxième place battu au sprint final par l’Allemand Benjamin Strauder. Après cette étape, les Burkinabè ont promis jouer le tout pour le tout à l’étape Dédougou-Koudougou qui leurs sourit aussi bien. C’était sans compter sur la machine marocaine, un peu secouée d’avoir laissé les concurrents se rapprocher au classement au temps du maillot jaune. Avec Mraouni Salaheddine ils seront dans tous les bons coups. Le maillot jaune sera vainqueur du premier sprint à Tchériba devant son coéquipier Sabbachi Lahcen et Seydou Bamogo du Burkina Faso. A Bissandérou et à Tenado c’est l’Ivoirien véritable révelation de ce Tour 2017 qui s’impose devant Mraouni Salaheddine et Saymon Musie d’Erythrée. Dans un rythme infernal, c’est le jeune Eléphant qui s’impose à Koudougou aux termes des 131km parcourus en 2 heures 57mn 15s pour une vitesse moyenne de 44,344 km/h.

Encadré 1

Le président du Faso SEM Roch Marc Christian Kaboré

«C’est avec fierté que nous accueillons la fin de ce 30e Tour du Faso qui a une place importante dans la vie du pays. Je voudrais surtout féliciter le vainqueur, notamment le Maroc qui a eu le maillot jaune. Nous avons assisté à un Tour du Faso qui a été relevé du point de vue des participants. C’est une très bonne chose pour toutes nos équipes. Je voudrais saluer tous les pays qui ont accepté de participer à ce Tour, la Fédération et tous les sponsors. On a pris bonnes notes des préoccupations quant à l’organisation du Tour. Nous avons pris l’engagement de faire en sorte que le Tour du Faso garde sa place. Je voudrais aussi saluer Francis Ducreux».

Benjamin Strauder (Allemagne)

«C’est une très grande joie pour moi de remporter la dernière étape sur cette avenue qui est comme les Champs Elysées à Paris. Cette avenue est comme les Champs Elysées de Ouagadougou. Je suis très ravi de gagner cette étape avec cet accueil du public. J’ai porté le maillot jaune pendant trois jours et le vert pendant 4 à 5 jours. C’est incroyable. J’ai gagné à Ziniaré et c’était important pour moi parce que c’était mon anniversaire».

Mathias Sorgho (Burkina Faso)

«La fête a été belle à cette 30e édition. La troisième place est bonne à prendre. Il ne faut pas se voiler la face, on avait des adversaires très forts en face. On doit se réjouir de la troisième place. C’est vrai que l’objectif était le maillot jaune. Il faut donc se remettre en question pour attaquer la 31e édition. Le maillot vert, Benjamin Strauder est un professionnel. Il n’est pas de notre niveau».

Firmin OUATTARA



12
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Il l’a promis, il le réalise ; seulement...

En conseil des ministres en septembre dernier, le gouvernement avait décidé de réhabiliter la voirie urbaine de Bobo-Dioulasso. Plusieurs rues d'envir...

15/11/2017

Autant le dire... : Tahirou Barry n’en fait-il pas trop ?

Pourquoi alors Tahirou Barry a-t-il ainsi décidé de «descendre» par tous les moyens le régime de Roch Marc Christian Kaboré alors que, tout récemment, ...

14/11/2017

Sale temps pour des maires de communes ?

Les populations ont tout simplement fermé la mairie de Moussoudougou dans la province de la Comoé et remis les clés à la gendarmerie, a rapporté notre ...

08/11/2017

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





16:32:18