Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Enfin, on a réellement terrorisé les terroristes !

13/11/2017
00:00

L’armée burkinabè a administré une cinglante gifle aux terroristes qui avaient pris le malin plaisir de venir tranquillement attaquer, tuer et incendier sur le territoire national et repartir tranquillement sur leurs bases. Au moins une dizaine de terroristes ont été neutralisés, proprement, et un important lot de matériels militaires saisis. Il fallait ça, au moins pour rassurer, ne serait-ce qu’un tout petit peu les populations vivant dans la zone Nord du pays que le Burkina Faso a du répondant. Militairement parlant. Evidemment, la lutte contre ces forces du mal est loin d’être terminée, mais au moins, ce sont des terroristes de moins.

L’armée burkinabè, avec cette neutralisation d’une dizaine de terroristes, va se redonner le moral. Autrement dit, les terroristes ne sont pas invincibles. Les terroristes ne sont pas mieux armés, ils ne sont pas mieux formés non plus. Leur seule force réside dans le fait qu’ils n’ont besoin d’aucune organisation ni de stratégie véritables pour attaquer. C’est bien cette force qui les rend difficilement maîtrisables. Avec cette réussite, l’armée burkinabè et toutes les autres forces de défense et de sécurité qui sont engagées dans cette lutte qui vaut la peine, doivent maintenir la pression, intensifier les actions et aller plus loin à la recherche des terroristes.

Dans ce combat qui prendra autant de temps qu’il le faut, les populations doivent s’engager aux côtés des forces de défense et de sécurité en leur apportant non seulement le soutien dont elles ont besoin, mais aussi et surtout la nécessaire et indispensable collaboration qu’il faut pour leur permettre de réussir leur mission. Celle de défendre vaillamment le territoire national, mais aussi et surtout de nous sécuriser. Mieux que cela, il s’agit d’une question de développement et de progrès. Car aucune action de développement ne peut véritablement être engagée tant que la sécurité des personnes et des biens n’est pas assurée. Que ce soit dans le domaine du tourisme, de la culture et de l’économie et surtout en matière d’investissements, tous les potentiels acteurs se méfient. A juste titre car personne ne veut investir ses fonds dans l’inconnu ou encore risquer sa vie sur un terrain déjà dangereux.

Au Sahel, c’est la peur au ventre que les enseignants, les agents de santé et tous les autres acteurs des services déconcentrés de l’Etat vont quotidiennement au boulot. C’est avec la même peur que les populations vivent. Et sans savoir jusqu’à quand prendra fin le cauchemar. Cette riposte des forces de défense et de sécurité sonne donc comme une réponse claire et nette aux terroristes.

En attendant que le G5 Sahel entre en mouvement et que la puissance monte, les forces de défense et de sécurité burkinabè ont fait leur part de boulot. Avec bravoure et détermination. Reste à maintenir le cap. Reste également à mettre à leur disposition les moyens matériels indispensables et les ressources financières nécessaires pour poursuivre la traque. Car, la seule volonté, la détermination et l’engagement à eux seuls ne suffiront pas.

Dabaoué Audrianne KANI



4
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Il l’a promis, il le réalise ; seulement...

En conseil des ministres en septembre dernier, le gouvernement avait décidé de réhabiliter la voirie urbaine de Bobo-Dioulasso. Plusieurs rues d'envir...

15/11/2017

Autant le dire... : Tahirou Barry n’en fait-il pas trop ?

Pourquoi alors Tahirou Barry a-t-il ainsi décidé de «descendre» par tous les moyens le régime de Roch Marc Christian Kaboré alors que, tout récemment, ...

14/11/2017

Sale temps pour des maires de communes ?

Les populations ont tout simplement fermé la mairie de Moussoudougou dans la province de la Comoé et remis les clés à la gendarmerie, a rapporté notre ...

08/11/2017

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





16:26:39