Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Sports et Loisirs : Face aux défis de la globalisation du sport de masse

05/12/2017
00:00

Le ministère des Sports et des Loisirs a tenu le jeudi 30 novembre 2017, le deuxième Conseil d’administration du secteur ministériel (CASEM) de son département. Sous la présidence du docteur Taïrou Bangré, l’examen de la mise en œuvre du plan d’action et la problématique du sport pour tous dans notre pays.

 

Le Conseil d’administration du secteur ministériel est un cadre qui permet l’affermissement des relations de travail et aussi, l’amélioration de la communication interne du département ministériel, ainsi que sa visibilité de la contribution à l’action gouvernementale. Sur le point de ce CASEM, du bilan de la mise en œuvre du plan d’action annuel au 30 septembre 2017, il faut retenir que des propositions et des recommandations ont été formulées dans l’optique de booster les réalisations à venir. Les améliorations en termes de passation des marchés, de choix des prestataires, du respect des cahiers de charge, de la réalisation des infrastructures de sports et de loisirs. Ce conseil d’administration du ministère des Sports et des Loisirs s’est aussi penché sur la problématique du «sports pour tous» ce qui a été très apprécié par les populations à l’époque du sport de masse. Selon le ministre Taïrou Bangré, ce programme a été bien suivi, mais au fil des années, il a perdu de toutes ses portées et donc, en 2006, des efforts ont été entrepris et le ministère des Sports et des Loisirs poursuit l’initiative. Selon le ministre, des propositions ont été faites pour amener toutes les populations à la pratique du sport. Il s’agit notamment de la disponibilité des infrastructures, de la formation des cadres et de ceux qui animent les séances de sport pour tous. Ensuite, il faut inciter tous les agents à faire du sport de façon régulière, mais aussi, il faut sensibiliser, faire une bonne communication. Pour la globalisation, il faudra mettre des parcours sportifs dans les hôpitaux, et d’autres endroits stratégiques pour permettre aux gens de pouvoir faire leurs sports favoris.

Firmin OUATTARA



67
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Côte d’Ivoire-Burkina, ne pas faire du TAC* une foire !

On espère que chacun n'est pas allé faire son Traité d'amitié et de coopération (TAC) à lui, à Yamoussoukro en Côte d'Ivoire! Mais, pour effectivement ...

27/07/2018

L’opposition vent-debout contre le pouvoir de Roch

L'opposition politique burkinabè, réunie au sein de la Chefferie de file de l'opposition politique (CFOP) ne manque aucune occasion pour fustiger la go...

26/07/2018

La Redevabilité, un exercice déliquat, mais indispensable

Hier mardi 24 juillet 2018, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso a rendu compte à ses concitoyens et concitoyennes de la cité de Dafra de sa gestio...

25/07/2018

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





12:49:35