Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Tour préliminaire de la coupe de la Confédération : L’EFO arrache le nul face à Olympic Star FC du Burundi

12/02/2018
00:00

Zéro but de part et d’autre, c’est le score qui a sanctionné le match entre l’Etoile filante de Ouagadougou (EFO) et Olympic Star FC de moinga, le samedi 10 février au stade Prince Louis Rwagasore de Bujumbura au Burundi. Avec ce nul comptant pour le tour préliminaire 2018 de la coupe de la Confédération africaine de football, les Stellistes se disent confiants pour la suite de la compétition.

 

Arrivée vendredi à Bujumbura à quelques heures du match, après un voyage ponctué d’une escale, l’équipe de l’Etoile filante de Ouagadougou a contraint samedi à Bujumbura, Olympic Star de moinga au partage des points. Frigorifiés par la longue distance du voyage (07 heures de vol entre Ouagadougou-Bujumbura via Addis-Abeba), les bleus n’ont eu qu’une séance d’entrainement avant la rencontre proprement dite. La fatigue était au rendez- vous et le temps de récupération assez court. Malgré l’épuisement, les protégés de Boureima Kaboré, ont promis de briller dans la cuvette du stade Prince Louis Rwagasore de Bujumbura. Ils prennent le jeu en mains dès le coup d’envoi du match donné par l’arbitre Rwandais Abdoul Karim Twagirumukizo. Sur le terrain, les Stéllistes enchainent les alertes dans le camp de Olympic Star FC, sans pour autant réussir à trouver le chemin des buts. A la 9è mn puis à la 21è, Halipha Sedogo et Kassoum Doumbia ont l’occasion franche d’offrir des buts à l’EFO, mais leurs tirs ont été respectivement déviés par le gardien de Olympic Star, Watulasubi Lucien. Après ces différentes occasions non-concrétisées, l’équipe de l’EFO commence à «payer cash» son manque de récupération à Bujumbura. Les protégés de Boureima Kaboré sont physiquement abattus. Ils sont incapables d’enchaîner trois passes. Les joueurs de Olympic Star FC de moinga qui marquent très souvent dans le championnat local, profitent des mauvais services des Stéllistes pour s’imposer en véritable Stars du terrain, mais eux aussi manquent de finition. La mi-temps intervient sur un score vierge de 0 but partout. De retour de la pause, des changements sont opérés: Le coach de l’EFO, Boureima Kaboré, sentant qu’une victoire est improbable, procède à des changements pour renforcer sa tactique de jeu. Adama Zoungrana cède sa place à Aly Abass Kouanda et Blaise Yaméogo est remplacé par Yannick Pogiongo. La consigne est claire: le capitaine Assane Guimbo et ses coéquipiers doivent jouer groupés pour éviter d’encaisser des buts dans cette ultime partie du match. Une stratégie payante, puisque les joueurs de l’EFO, animés de détermination, arrivent à imposer leur rythme à l’adversaire et donnent par moment des frayeurs aux milliers de supporters burundais qui avaient fait le plein du stade. Malgré les multiples offensives des joueurs de Olympic Star FC de moinga, le score reste inchangé jusqu’au coup du sifflet final. Un nul qui donne satisfaction à l’entraîneur de l’EFO, Boureima Kaboré qui compte bien profiter de la présence de certains de ses cadres blessés pour préparer le match retour prévu dans moins de deux semaines à Ouagadougou. « Je félicite mes joueurs qui ont livré un match héroïque. Il fallait tout faire pour ne pas encaisser de but. Nous l’avons fait. Il reste encore une autre manche et avant ce match, je vais pouvoir récupérer mon capitaine, mon latéral gauche, mon milieu offensif et mon attaquant de pointe». Quant à l’entraîneur de Olympic Star FC de moinga, Hussein Vahimana, il a déclaré que ses joueurs ont manqué d’expérience dans le match, mais promet d’arracher les trois points de la victoire à Ouaga. Avec ce match nul, l’équipe de l’EFO se remet en confiance pour le match retour prévu le 21 février prochain à Ouagadougou. Cependant, elle ne devrait pas verser dans l’auto-satisfaction puisqu’une victoire de l’adversaire au match retour signerait son élimination directe du tournoi.

Ousmane TRAORE, envoyé spécial à Bujumbura



37
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Opposition-pouvoir, pourvu que la démocratie triomphe

Au Burkina Faso, le pouvoir et l'opposition sont dans une logique de conquête des opinions nationale et internationale. Par conférences de presse inter...

21/05/2018

Monsieur le maire de Bobo, il y a du boulot !

Après avoir parcouru quelques villages rattachés de la commune de Bobo-Dioulasso en compagnie du maire, Bourahima Sanou, on se rend tout de suite co...

18/05/2018

Ces petites erreurs qui fragilisent le pouvoir

Le pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré commet un peu trop de petites erreurs qui, non seulement le rendent de plus en plus impopulaire, mais qui, si ...

17/05/2018

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





00:27:10