Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Commune de Bobo : Les chefs coutumiers s’engagent avec le maire

13/02/2018
00:00

Les dix chefs des villages de la ville de Bobo-Dioulasso ont rencontré le maire Bourahima Sanou. Hier lundi 12 février 2018 au musée communal Sogossiro Sanou. Sur plusieurs points.

Les chefs coutumiers sont d’abord venus présenter leurs vœux du nouvel an au maire de la commune et ont fait des bénédictions pour lui et pour la ville. Un acte hautement salué par le maire qui ne recevait pas les chefs pour la première fois. Ils ont profité de l’occasion pour lui demander de prendre des mesures pour sécuriser les lieux de cultes dans la commune. Car, les coutumes constituent le socle sur lequel ils se fondent pour participer eux aussi, à l’administration de la ville.

A son tour, le maire leur a souhaité beaucoup de réussite et surtout leur accompagnement afin de faciliter l’administration de la commune. C’est dans ce cadre que le maire les a informés de la volonté du conseil municipal d’organiser les «journées du Dafra». Ce sera l’occasion pour les populations de savoir ce que signifie ce lieu de culte et son importance pour la ville de Bobo-Dioulasso. En outre, les populations en sauront davantage sur les Silures sacrés qu’abrite le marigot Houet et la nécessité de les protéger. Naturellement, la protection des berges et du marigot Houet lui-même a été un point important abordé au cours de cette rencontre. Le maire a informé les chefs de l’élection de la commune au Fonds d’intervention pour l’environnement (FIE) pour un montant d’environ 20 millions de FCFA. Ce projet va démarrer très prochainement. Pour ce faire, le maire a demandé l’accompagnement des chefs des dix villages que traverse le marigot, par la sensibilisation des populations.

L’autre fait important qui a occasionné des échanges, c’est l’organisation des funérailles traditionnelles et la sortie des masques qui y est liée. Le maire a informé les chefs des villages de ce que le conseil municipal veut en faire une source de revenus en les transformant en patrimoines touristiques pour les villages en même temps qu’il veut éviter les dérapages qu’on connaît très souvent lorsque les masques sortent, notamment en ville. Car, Bourahima Sanou veut faire de la culture, l’un des piliers du développement Les chefs des villages ont apprécié positivement toutes ces propositions et se sont dits prêts à accompagner le conseil municipal et son président.

Seri Aymard BOGNINI



42
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Côte d’Ivoire-Burkina, ne pas faire du TAC* une foire !

On espère que chacun n'est pas allé faire son Traité d'amitié et de coopération (TAC) à lui, à Yamoussoukro en Côte d'Ivoire! Mais, pour effectivement ...

27/07/2018

L’opposition vent-debout contre le pouvoir de Roch

L'opposition politique burkinabè, réunie au sein de la Chefferie de file de l'opposition politique (CFOP) ne manque aucune occasion pour fustiger la go...

26/07/2018

La Redevabilité, un exercice déliquat, mais indispensable

Hier mardi 24 juillet 2018, le maire de la commune de Bobo-Dioulasso a rendu compte à ses concitoyens et concitoyennes de la cité de Dafra de sa gestio...

25/07/2018

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





12:53:29