Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Protection de l’environnement : Une foire pour réduire les risques des déchets plastiques et miniers

19/02/2018
00:00

Du 16 au 18 février 2018, Ouagadougou a abrité la 2ème édition de la foire des déchets plastiques et miniers. Initiée par l’Association professionnelle des entreprises de valorisation des déchets plastiques et ferrailles (APEVA), la cérémonie d’ouverture a été présidée par le directeur de cabinet, Rasmané Ouédraogo, représentant le ministre de l’Environnement, Nestor Batio Bassière.

 

«Risques environnementaux et sanitaires liés à la prolifération des déchets plastiques et miniers». C’est sous ce thème que s’est tenue du 16 au 18 février dernier à la Maison de la femme de Ouagadougou, la deuxième édition de la foire des déchets plastiques et miniers. C’est dans la même localité que l’Association initiatrice a écrit les pages de la 1ère édition en décembre 2016, qui a tenu toutes ses promesses. Riche en couleurs, la 2ème édition de la foire des déchets plastiques et miniers a également tenu ses promesses. Présidée par le ministre de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique, Nestor Bassière, la cérémonie d’ouverture a été marquée par des messages de sensibilisation afin de mieux protéger l’environnement ; une prestation d’artistes, et la visite des stands d’exposition par les officials ont suivi. On notait aussi la présence du coordonnateur du Programme d’appui au développement sanitaire (PADS), Ives Kafando. L’édition 2018 a permis aux acteurs de l’environnement d’échanger sur les risques environnementaux et sanitaires causés par les déchets plastiques. Des produits novateurs, issus de ces déchets plastiques ont fait l’objet d’expositions. L’organisation de cette foire, selon le président l’APEVA, Yacouba Belemviré est de participer au travail citoyen de ramassage de ces sachets et de les valoriser. Ce travail de collecte, de transport, de traitement et de valorisation des déchets plastiques contribue sans doute à rendre notre environnement plus sain. Satisfait, le représentant du ministre de l’Environnement, Rasmané Ouédraogo, directeur de cabinet, a salué et encouragé cette initiative ; il compte accompagner cette association pour la protection de l’environnement.

Jules TIENDREBEOGO



18
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Vous dites de transcender les divergences politiques !

Prononçant son discours d'ouverture de la première session extraordinaire de l'année 2018 de l'Assemblée nationale ce lundi 16 juillet, le président Al...

18/07/2018

Tant qu’on parlera de commande publique...

Les Burkinabè, depuis longtemps (et c'est malheureux) ont tendance à croire que lorsqu'on parle de biens publics, ça n'appartient à personne. Autrement...

17/07/2018

Paul Biya n’a pas pitié de son pays, le Cameroun

Il a quatre-vingt-cinq ans. Au bord de la tombe. Il en a passés 36 au pouvoir. Soit 6 mandats sans discontinu. C'est lui, ce vieux croulant sous le poi...

16/07/2018

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





05:43:44