Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Vérité relative : Sur l’agression physique du coordonnateur du MPP dans les Hauts-Bassins

11/04/2018
00:00

Comme une traînée de poudre, la nouvelle sur l’agression d’Issa Dominique Konaté, coordonnateur régional du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) dans les Hauts-Bassins a fait le tour de la cité de Bobo-Dioulasso et au delà. «Il paraît que, Issa Dominique Konaté a été agressé au siège du MPP». Ainsi se proposait le «scoop» du dimanche 8 avril 2018. Conseiller spécial du président Roch Kaboré et tête de proue du MPP dans les Hauts-Bassins depuis sa création, Issa Dominique Konaté est semble-t-il, «le faiseur des hommes» au niveau de la région en ce moment. C’est sans doute pour cette raison, que lui ont été confiés les préliminaires du renouvellement au Secrétariat général du parti dans les Hauts-Bassins. Malheureusement pour lui, tout envoyé du parti qu’il soit, «il n’a pas su s’envoyer», comme enseigne l’ex-président Ivoirien, Laurent Gbagbo. Aussi, au lieu d’être impartial dans le choix du Secrétaire général adjoint, un poste convoité par les frères Ouédraogo, à savoir le député Rasmané et Daouda tous des Ouédraogo, Issa Dominique voulait imposer Daouda, son préféré. Chose qu’il ne devait pas imaginer, encore moins la mettre en exécution. Toute chose qu’il finit par apprendre à ses dépends. Cette agression du coordonnateur du parti au pouvoir dans les Hauts-Bassins, confirme la position de ceux qui ont toujours cru qu’il est l’élément qui joue au trouble-fête dans la région. Une vieille des vieilles en politique au niveau de la région, aurait même attiré l’attention du président du Faso, sur le comportement de son conseiller spécial. La dame semble-t-il, a posé le problème au président Kaboré, en présence de l’intéressé. Des sources (non-vérifiées) l’accusent même d’être à la base de l’inclusion de certains ministres ressortissants de la région, du gouvernement antérieur. Vrai ou faux? Ce qui est sûr, cette agression du coordonnateur confirme la position de ceux qui disent qu’il «tire les ficelles» au niveau de la région. Pour une autorité de sa trempe, nous pensons que, le traiter de la sorte, c’est être un peu trop dur à son égard. Même si ses agresseurs trouvent que c’était une occasion de lui faire entendre raison, c’est quand même trop fort pour régler une affaire interne. Ce cas du coordonnateur du MPP dans la région des Hauts-Bassins doit servir de leçon à d’autres politiques, dont leur sport favori, est de travailler à mettre en retard cette belle région. C’est le lieu d’interpeller une fois de plus, la jeunesse des Hauts-Bassins à défendre sa cause pour que triomphe la région.

Souro DAO/ daosouro@yahoo.fr



45
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Kam, Gilbert, les Burkinabé veulent la vérité !

Le Général Gilbert Diendéré accuse l'avocat Hervé Kam d'avoir empoché la somme de 100 millions de FCFA sous la Transition parce que disait-il « nous on...

07/12/2018

François Compaoré va-t-il venir répondre ?

La justice française a tranché hier en début d'après-midi. En autorisant l'extradition de François Compaoré, cité dans l'affaire Norbert Zongo. C'est ...

06/12/2018

Ainsi, Blaise Compaoré ne serait pas parti du pouvoir

Entre la légalité et la légitimité, le gouvernement de Paul Kaba Thiéba a du mal à choisir. Même si pour beaucoup d'observateurs le gouvernement inscri...

05/12/2018

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





11:58:33