Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Festival culturel et hippique de Barani : Il fallait miser sur les 13, 10 et 9

11/04/2018
00:00

Du 5 au 7 avril 2018 s'est tenue la 17ème édition du FECHIBA dans la cité de la Gourde sous le thème: "Tradition hippique et promotion de la production équine". Elle a été placée sous la présidence de Samanogo Koutou, ministre des Ressources animales et halieutiques et sous le parrainage du ministre des Affaires étrangères, Alpha Barry.

 

Des danses, des chants, du concert, de la lutte traditionnelle, des louanges, des démonstrations équestres, la grande parade, la course hippique, l'harnachement, concours de dressage et la belle monture ont été les différentes activités qui ont meublé l’édition 2018 du FECHIBA 2018.

En effet, le FECHIBA vise à améliorer le cheval, l'emblème du Burkina Faso, un animal de compagnie etde transport. Malgré le contexte sécuritaireprécaire, les fils etfilles de Barani ont tenu une fois de plus à perpétuer cette tradition ancestrale qui tire ses origines du «Haro» qui est une pratique d'allégeance au chef de la principauté Peulh de Barani pour les efforts qu'il fournit en faveur de la coexistence pacifique des communautés pastorales et frontalières des deux Républiques sœurs. Le thème de la présente éditiontraduit la volonté de la valorisation de cet animal par la production pour amorcer l'émergence d'une industrie du cheval dans notre pays. «Mais, il faut au préalable passer par la formation des autres acteurs et le renforcement de la production des chevaux de qualité», a relevé Mamadou Sidibé, le président du comité d'organisation du festival. Il a martelé que les grandes puissances de ce monde sont forcément passées par le cheval pour se développer. Et pourquoi pas nous? C'est au co- parrain, l'honorable député Malien, Issa Sangaré, de saluer l'organisation du festival qui à son avis est un creuset d'intégration des peuples qui ont brisé les barrières frontalières pour vivre en harmonie et en toute intelligence. Il a revisité l'histoire en témoignant de ce que l'émirat de Barani était l'une des principautés, plus vaste, riche et bien organisée avant celle du Mogho. Ce qui conforte sa position est que les troupesde l'Almamy Samory Touré s’y ravitaillaient en chevaux de même que les royaumes du Yatenga et du Guirikö des Ouattara, qui s'en procuraient pour le commerce caravanier.

La plus grande attraction de cette 17ème FECHIBA était la course hippique qui a drainé des centaines de spectateurs et de cavaliers. Au terme d'une compétition opérée en deux phases, les trois meilleurs cavaliers ont été retenus. Tout comme l'édition passée, c'est Kiéssougué Diakaridja, âgé de 13 ans, dossard numéro 13 et dont le cheval est blanc, qui a été le plus rapide. Il est secondé par Sidibé Saaly, 11 ans, dossard 10 et Sibé Abdoulaye, 13 ans, le dossard 3ferme la marche. Ils ont reçu des prix en nature et en espèces.

Plus tôt dans la matinée du 8 avril 2018, la cérémonie officielle a donné lieu à des discours, des prestations d'artistes et de cavaliers. C'était en présence du ministre des Ressources animales et halieutiques, Samanogo Koutou, qui a témoigné de son soutien pour la valorisation de cette espèce protégée, symbole de la nation. Il a rassuré l'engagementde son département pour perpétuer ce festival. Il compte également sur l'appui conséquent des autres ministères pour son rayonnement, dans la sous-région et dans le monde entier.

La cérémonie a pris fin par la remise des prix et une visite guidée du puits mythique de Barani. Notons que tous les lauréats ont reçu des prix en nature et en numéraire.

Alimatou Daman (correspondante)



9
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Filière cotonnière, le gouvernement soutient sans chercher à savoir ?

Le gouvernement du Burkina Faso a décidé de soutenir la filière cotonnière, notamment dans la zone de la Société des fibres textiles du Burkina (SOFITE...

20/04/2018

C’est bien, quand le pouvoir et l’opposition se parlent

Le président Roch Marc Christian Kaboré rencontre l'opposition politique ce jeudi 19 avril 2018. Sur des questions d'intérêt national. Que ce soit à la...

19/04/2018

Les bonnes pratiques démocratiques d'Alassane Bala Sakandé

Le Président de l'Assemblée nationale s'est rendu hier mardi 17 avril chez le chef de file de l'opposition politique, Zéphirin Diabré. Ce qui est in...

18/04/2018

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





11:43:07