Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Assainissement dans la ville de Bobo : 25 ponts réalisés dans la ville de Bobo-Dioulasso

12/04/2018
00:00

Le mercredi 11 avril 2018, la presse a été prise à témoin, par le maire de la commune de Bobo-Dioulasso, pour la réception d’un dalot de franchissement au secteur 21 de la cité.

Vingt-et-cinq (25) dalots de franchissements. C’est ce qui a été décidé par l’exécutif de la commune de Bobo-Dioulasso, pour non seulement contribuer au bon écoulement des eaux pluviales, mais aussi, garantir la liaison entre les différents quartiers de la cité. Plus de 149 millions de francs CFA. C’est la valeur de l’argent injecté dans ce projet d’assainissement de la commune de Bobo-Dioulasso. C’est au secteur 21, dans l’arrondissement n°7, que Bourahima Fabéré Sanou, maire de la commune, a invité la presse et des riverains pour la réception d’un des 25 dalots. Sur place, et après constat de l’ouvrage, le maire a donné des instructions aux techniciens et aux maires des arrondissements 6 et 7, pour que des travaux (surtout de curage des caniveaux) soient faits, afin d’éviter des dégâts après des pluies. Le secteur 21, faut-il le rappeler, est une zone assez inondable de la ville de Bobo-Dioulasso.C’est pourquoi, Hermann Sirima, maire de l’arrondissement n°7, a salué l’acte du conseil municipal, dont le fruit est le dalot réceptionné ce 11 avril. Par ailleurs, il a corroboré la position du maire de la commune, qui exige un curage des caniveaux et surtout leur couverture totale avec des dalettes, pour éviter des dégâts au niveau des dalots. Ousmane Kontao, représentant des riverains, traduit leur satisfaction, mais à moitié. Car selon lui, «il faut que les caniveaux soient curés avant l’installation des pluies. Sinon, le travail fait pour soulager les populations, risque d’être un effort inutile». Le représentant des riverains a aussi souhaité que l’autorité s’implique (même par des sanctions), «pour que la population puisse éviter de jeter des ordures dans les caniveaux». Ce sont donc des acteurs satisfaits qui ont été témoins de la réception du dalot du secteur21 de Bobo.

Souro DAO



25
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Vous dites de transcender les divergences politiques !

Prononçant son discours d'ouverture de la première session extraordinaire de l'année 2018 de l'Assemblée nationale ce lundi 16 juillet, le président Al...

18/07/2018

Tant qu’on parlera de commande publique...

Les Burkinabè, depuis longtemps (et c'est malheureux) ont tendance à croire que lorsqu'on parle de biens publics, ça n'appartient à personne. Autrement...

17/07/2018

Paul Biya n’a pas pitié de son pays, le Cameroun

Il a quatre-vingt-cinq ans. Au bord de la tombe. Il en a passés 36 au pouvoir. Soit 6 mandats sans discontinu. C'est lui, ce vieux croulant sous le poi...

16/07/2018

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





06:00:00