Vie du journal : Des confrères à L’Express du Faso

27/06/2018
00:00

Le quotidien d’information L’Express du Faso a reçu hier mardi 26 juin, 2018 la visite d’une délégation de journalistes.

C’est le Directeur de publication du Journal L’Express du Faso, Mountamou Kani, qui a reçu la délégation de journalistes. Qui était pilotée par le président de la Société des éditeurs de presse privée (SEPP), Boureima Ouédraogo. Présente à Bobo-Dioulasso dans le cadre du procèsdu juge Daboné contre le journal Mutations, la Société des éditeurs de presse privée (SEPP) a saisi l’occasion pour rendre visite à L’Express du Faso. Et c’est pour présenter ses condoléances que la SEPP, accompagnée de l’Association des journalistes du Burkina (AJIB) et du Syndicat national des travailleurs de l’information et de la communication (SYNATIC) ont rencontré leurs confrères de L’Express du Faso. Car, il faut le rappeler, le journal a perdu son directeur de publication, Jacques Bama, le 10 janvier dernier, des suites d’une courte maladie. Ainsi, la délégation, par cette visite, a réitéré son soutien et sa compassion à leurs confrères dans cette épreuve. Cette rencontre a également été l’occasion pour la délégation et leurs confrères de L’Express du Faso, de se remémorer des instants et moments passés au côté du regretté Jacques Bama par des souvenirs agréables. Et aussi, de discuter sur l’environnement des médias privées au Burkina Faso.

Fatimata BELEM



530
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Report des législatives en 2021 : politiquement critiquable, légalement fondé

'C'est une forfaiture' ! Le député Moussa Zerbo de l'UPC qui n'a pas pris part au huis clos sur le rapport de la mission parlementaire portant report d...

09/07/2020

Lotissement à Bama, Monsieur le ministre prenez vos responsabilités !

A Bama, localité située à une trentaine de kilomètres de Bobo-Dioulasso, les marches et les contre-marches se succèdent les unes pour le lotissement, l...

08/07/2020

Front social, les simples menaces d’Abdoulaye Mossé !

Le danger pour un pouvoir en place, c'est de descendre dans la rue avec les opposants politiques ou les organisations syndicales. Pour manifester ou co...

07/07/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





00:16:37