Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Conseil supérieur de la communication, enfin la fin de la pagaille ?

06/07/2018
00:00

Le Conseil des ministres en sa séance de ce mercredi 4 juillet 2018 a procédé à la nomination de nouveaux conseillers pour conduire la régulation de l’information au Burkina Faso. Du coup, même si les nouveaux nommés n’ont pas encore pris fonction (ce qui ne saurait tarder), les anciens vont devoir faire leurs sacs et cartables et libérer les lieux. Mettant ainsi fin à une certaine pagaille (organisée ou non, c’est selon) qui n’a que trop duré dans cette institution républicaine qui n’est pas la dernière au Faso. Bien au contraire!

En effet, depuis qu’ils (ces conseillers) sont arrivés dans cette institution en 2014, l’organe de régulation de l’information et de la communication n’a plus connu de sérénité véritable. Avec ces nombreux coups bas parfois montés de toutes pièces a n’en pas finir; un conseil qui fonctionne à peine; un vice-président qui semblait en vouloir à tout prix à sa présidente dont il a fini par occuper, même par intérim le fauteuil; le même vice-président a été accusé de complicité dans le coup d’Etat dont le procès se déroule en ce moment; des conseillers divisés, une administration divisée. Avec la nomination de l’intérim, les choses ont semblé avoir pris une tournure de purs règlements de comptes. L’administration est secouée de toutes parts. Aux dernières nouvelles, la présidente devait être suspendue de même que son salaire. Bref tout semblait avoir été mis en place pour que le Conseil ne fonctionne pas bien.

Et ce, malgré la volonté affichée de sa présidente sortante à l’inscrire véritablement dans le registre des institutions de la République qui portent des fruits. L’une des preuves en est que, malgré tout, elle a réussi dans un contexte très difficile (période de la transition) à réguler les élections présidentielles et législatives cumulées et les municipales. Malheureusement, c’est ce qui a valu à la présidente un séjour en prison des accusations présumées de détournement de deniers publics. En outre, avec ses collaborateurs, elle avait fait élaborer un plan stratégie 2017- 2021 conformément aux principes de la gestion axée sur les résultats dont le lancement avait eu lieu sous le marrainage de l’actuelle ministre de l’Economie, des Finances et du Développement, Adizatou Sory/Coulibaly.

Aujourd’hui tout cela est derrière. Une nouvelle équipe remplace une ancienne. Avec sans doute de nouvelles méthodes, une nouvelle vision et une nouvelle conception du rôle de conseiller au Conseil supérieur de la communication. Autrement dit, le nouveau collège aura la lourde responsabilité de redorer l’image de l’institution qui a été suffisamment ternie par le comportement peu responsable de certains de ces membres. C’est peu de le dire car, véritablement, le rôle de conseiller, de régulateur était mis en arrière-plan par certains des membres du collège. Au sein de l’administration, il sera question de ramener la confiance entre les agents et non de les disperser.

Avant même de prendre fonctions, les membres du CSC savent ce qui les attend. Et le président qui sera élu devra se mettre très rapidement au travail. Les prochaines élections se préparent aujourd’hui.

Dabaoué Audrianne KANI



8
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Vous dites de transcender les divergences politiques !

Prononçant son discours d'ouverture de la première session extraordinaire de l'année 2018 de l'Assemblée nationale ce lundi 16 juillet, le président Al...

18/07/2018

Tant qu’on parlera de commande publique...

Les Burkinabè, depuis longtemps (et c'est malheureux) ont tendance à croire que lorsqu'on parle de biens publics, ça n'appartient à personne. Autrement...

17/07/2018

Paul Biya n’a pas pitié de son pays, le Cameroun

Il a quatre-vingt-cinq ans. Au bord de la tombe. Il en a passés 36 au pouvoir. Soit 6 mandats sans discontinu. C'est lui, ce vieux croulant sous le poi...

16/07/2018

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





05:44:33