Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Mouvement sunnite du Burkina : Enseigner la paix, pour une cohabitation meilleure

10/07/2018
00:00

Du 5 au 8 juillet 2018, le Mouvement sunnite du Burkina a organisé des activités à Bobo-Dioulasso, pour sensibiliser et encourager la paix au sein des populations. De fidèles musulmans venus du Mali et de la Côte-d’Ivoire ont pris part à cette Semaine de paix.

Des conférences publiques, des prêches, des formations sont entre autres, des activités qui ont été menées au cours de la Semaine de paix initiée par le Mouvement sunnite du Burkina Faso. Selon Adama Traoré, coordonnateur des activités de la Semaine, cette initiative est née du fait que des personnes mal intentionnées, utilisent l’islam pour causer de la merde partout dans le monde. «L’islam est une religion de paix et non de violence. Ceux qui tuent en utilisant l’islam ne sont pas de vrais musulmans». Afin de bien promouvoir la paix, des muezzins et des imams d’autres structures religieuses ont bénéficié des séances de formations organisées à cet effet. Au moins, 20000 personnes auraient pris part à la conférence tenue au stade omnisports Sangoulé Lamizana. Organiser des activités pour promouvoir la paix, c’est contribué à la cohabitation propice au développement. C’est pourquoi, les plus hautes autorités ont salué et encouragé l’initiative du Mouvement sunnite. «D’un coup d’essai, cette première édition est un coup de maître», selon Léonce Sanou, représentant le président de l’Assemblée nationale, patron de cette édition. Les autorités et les invités des pays frères ont souhaité que cette initiative puisse se pérenniser, afin que les acquis et autres expériences pour consolider la paix puissent atteindre beaucoup de personnes. C’est donc dire que les organisateurs de la Semaine de paix ont clôturé leurs activités sur une note de satisfaction.

Souro DAO



12
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Vous dites de transcender les divergences politiques !

Prononçant son discours d'ouverture de la première session extraordinaire de l'année 2018 de l'Assemblée nationale ce lundi 16 juillet, le président Al...

18/07/2018

Tant qu’on parlera de commande publique...

Les Burkinabè, depuis longtemps (et c'est malheureux) ont tendance à croire que lorsqu'on parle de biens publics, ça n'appartient à personne. Autrement...

17/07/2018

Paul Biya n’a pas pitié de son pays, le Cameroun

Il a quatre-vingt-cinq ans. Au bord de la tombe. Il en a passés 36 au pouvoir. Soit 6 mandats sans discontinu. C'est lui, ce vieux croulant sous le poi...

16/07/2018

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





05:48:37