Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Grande croisade de démystification et de formation : « Seule la magie rouge peut développer l’Afrique », dixit Pr Mamadou Niang

10/07/2018
00:00

Faire en sorte que l’Afrique soit au rendez-vous à ce troisième millénaireà travers la magie rouge, tel était entre autres, l’objectif de la grande croisade organisée par le Pr Mamadou Niang dit Babou, chef suprême de la magie africaine le 08 juillet 2018 au Palais des sports de Ouaga 2000.

«Démystification de la magie et guérison de certaines maladies dont celles dites incurables par la médecine moderne», c’est sous ce thème que le Pr Babou Niang, chef suprême de la magie africaine, détenteur des valeurs et traditions africaines, diplômé de la maison des 77 secrets de la magie noire de Bombay (Inde) a tenu sa conférence publique. Diplômé de la Maison des 77 secrets de la magie noire de Bombay (Inde), le professeur Babou Niang, après quatorze ans d’études, serait l’un des grands détenteurs des pouvoirs secrets. Et ses secrets, il souhaite les mettre à la disposition de l’Afrique afin d’aider les Africains à revendiquer leur place réelle dans le monde des mystères. C’est dans cette dynamique qu’il a tenu sa grande croisade de démystification et de formation au Burkina Faso afin de sensibiliser le maximum de Burkinabè à retourner à la source, à sa culture. «C’est ça la valeur africaine», selon lui et c’est ce qui fera avancer le pays et tout le continent. A l’en croire, les Africains doivent mettre en valeur les secrets africains qui ont tendance à disparaître, d’abandonner le côté négatif et continuer à utiliser le côté positif. C’est dans une salle bondée que le Pr Babou Niang a partagé quelques petits secrets avec l’assistance. Au cours de cette croisade, il a expliqué qu’il existe différents types de magie que sont la magie blanche qui estbasée sur le jeu de rapidité, la noire qui est purement satanique et rime avec l’évocation du démon. Et cette forme de magie est interdite par toutes les religions, selon le professeur. Enfin, il y a la magie rouge qui parle de la connaissance des plantes et des animaux et qui est propre à l’Afrique, et la magie moderne qui parle de la télépathie, du magnétisme, de l’hypnotisation. Il a aussi indiqué qu’il y a deux sortes de sorciers: les blancs et les rouges. Les sorciers blancs sont des personnes qui ont du secret, qui connaissent les sorciers, et qui sont capables de détecter ceux qui font du mal tandis que les sorciers rouge sont ceux-là qui font du mal. Aussi, parlant des maladies qui handicapent l’Afrique, il a dévoilé qu’il existe des maladies pour lesquelles les formations sanitaires ne disposent pas de remèdes, si ce n’est pas par le biais de la connaissance occulte, par exemples les mauvais sorts. Au cours de cette croisade, le professeur s’est livré à quelques démonstrations magiques dans le but d’aider les populations afin d’éviter les cas d’arnaques. Rappelons que cette grande conférence de démystification et formation est l’initiative de l’Associations des résidents de Sya à Ouagadougou (ARSO), la communauté malienne du Burkina en collaboration avec l’Association Africa magie moderne (A.A.M.M), et l’Association des détenteurs des savoirs occultes africains (A.D.S.O.A).

Aïcha TRAORE



9
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Vous dites de transcender les divergences politiques !

Prononçant son discours d'ouverture de la première session extraordinaire de l'année 2018 de l'Assemblée nationale ce lundi 16 juillet, le président Al...

18/07/2018

Tant qu’on parlera de commande publique...

Les Burkinabè, depuis longtemps (et c'est malheureux) ont tendance à croire que lorsqu'on parle de biens publics, ça n'appartient à personne. Autrement...

17/07/2018

Paul Biya n’a pas pitié de son pays, le Cameroun

Il a quatre-vingt-cinq ans. Au bord de la tombe. Il en a passés 36 au pouvoir. Soit 6 mandats sans discontinu. C'est lui, ce vieux croulant sous le poi...

16/07/2018

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





05:47:22