Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Côte d’Ivoire-Burkina, ne pas faire du TAC* une foire !

27/07/2018
00:00

On espère que chacun n’est pas allé faire son Traité d’amitié et de coopération (TAC) à lui, à Yamoussoukro en Côte d’Ivoire! Mais, pour effectivement participer et réussir les orientations et les ambitions du vrai Traité d’amitié et de coopération (TAC) entre la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso, institué il y a 7 ans par les présidents Laurent Gbagbo et Blaise Compaoré. C’est l’occasion de leur rendre hommage même si pour des raisons que tout le monde connaît, l’un se trouve à La Haye, en prison à la Cour pénale internationale et l’autre en exil en ...Côte d’Ivoire.

En attendant, Paul Kaba Thiéba, le Premier ministre burkinabè, son gouvernement et tous ceux qui les accompagnent (supposés avoir un rôle important à jouer dans la mise en œuvre de ce Traité) sont arrivés mercredi dans la capitale politique ivoirienne, Yamoussoukro. Depuis hier jeudi, ils ont entamé les travaux qui consisteront à faire l’évaluation de la mise en œuvre des accords conclus précédemment, celles des difficultés rencontrées et sans aucun doute les mesures à prendre pour leurs aboutissements véritables et rapides. A Ouagadougou et à Yamoussoukro, les peuples sont pressés!

Aussi, autant les peuples des deux pays, autant les initiateurs de ce Traité devenu presque historique et unique en son genre en Afrique ne pardonneront pas que les ambitions premières et même les nouvelles ambitions de cet accord ne soient bradées pour quelques raisons que ce soit. C’est pourquoi, aurait-on voulu que, spécifiquement dans le cadre de ce Traité, et pour bien d’autres choses, qu’on mette les hommes qu’il faut à la place qu’il faut. Autrement dit, ce Traité est si sérieux et si ambitieux que n’importe qui ne devrait avoir le droit d’y aller et de se pavaner dans les couloirs des salles de rencontres. Malheureusement, cela a toujours été le cas sous nos tropiques.

Aujourd’hui, Alassane Ouattara et Roch Marc Christian Kaboré, comme l’ont fait avant eux, Laurent Gbagbo et Blaise Compaoré, vont présider les travaux et assister à la conclusion des accords. Ils vont y apposer leurs signatures. De même, de nombreux ministres, des directeurs de sociétés d’Etat et même des opérateurs économiques, que ce soit du côté ivoirien ou burkinabè, vont signer des accords. Que ne doivent pas dormir dans des tiroirs, mais devront être concrétisés sur le terrain au bénéfice des peuples des deux pays qui, plus que des amis, sont frères.

En ces peuples, il faire confiance; il faut leur permettre de croire sincèrement que ce Traité, pris dans tous ses compartiments, a été signé pour leur bien-être et non pas juste pour assouvir des ambitions purement personnelles, voire égoïstes. En refusant aux Burkinabè détenteurs de la seule carte consulaire de voter dans leur pays, on craint qu’ils ne soient pas de vrais Burkinabè. Dans un tel contexte, comment veut-on que les pays qui les accueillent, leur fassent confiance? Roch Marc Christian Kaboré devait être mal à l’aise si un Burkinabè vivant en Côte d’Ivoire détenteur de la seule carte consulaire, venu l’accueillir, lui posait la question. A moins que...

Dabaoué Audrianne KANI

 



93
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ainsi, ils sont allés en grève pour deux jours

Jusqu'à la dernière minute, on croyait que le gouvernement allait trouver solutions aux préoccupations du Syndicat national des travailleurs de la sant...

18/04/2019

Blaise à Roch, la réconciliation est bien possible

C'est Jeune Afrique qui a donné l'information; immédiatement reprise par les réseaux sociaux. Blaise Compaoré aurait écrit à Roch Marc Christian Kaboré...

17/04/2019

Filière cotonnière, maintenant allons au champ

Les bonnes nouvelles qu'on attendait du côté de l'Association interprofessionnelle de coton du Burkina (AICB) sont tombées. Le prix du kilogramme du co...

16/04/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





15:51:46