Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Promotion des traditions culturelles : Arouna TRAORE marche 600 km pour soutenir Me PACERE

07/09/2018
00:00

Plus de 600 kms à pied pour rendre hommage à Maître Titinga Frédéric PACERE,pour ses œuvres mémorables dans divers domaines, dont la promotion de la Culture ! C’est le pari qu’a réussi ce compatriote du Kénédougou, au prix de grands efforts et de sacrifices.

Un enseignant de Orodara dans la province du Kénédougou, du nom de Arouna Traoré, jeune «Rasta man» de 41 ans, a fait le déplacement à pieds sur plus de 600 Km depuis cette cité, pour rejoindre le village de Manéga, dans la province de l’Oubritinga. Motif? Pouvoir rencontrer l’avocat émérite, l’homme de Culture, Maître Titinga Frédéric PACERE, par ailleurs chef coutumier de Manéga, aux fins de lui rendre hommage et lui témoigner de son admiration et de son soutien. En effet, ce marcheur est admiratif des actions et activités affichées de Maître Pacéré dans la défense et la promotion de la culture burkinabè en particulier et la culture africaine en général.

Arrivé le 27 août à Ouagadougou, ce marcheur qui, des jours et des nuits durant, a bravé le soleil, la pluie, le sommeil, les dangers de toutes sortes sur routes sentiers, ce marcheur qui a enduré la faim et la soif, a été accueilli le 2 Septembre 2018 au Palais des Chefs de Manéga par Naba Panantugri lui-même (Me Pacéré), en présence d’une foule immense de plus de 1000 personnes, et des 29 «Ministres» de la Cour. L’accueil s’est fait dans la pure tradition de Manéga, au rythme des coups de canons et des tambours.

Prenant la parole à l’occasion, et visiblement ému, le marcheur venu de Orodara, témoignera: «Depuis une vingtaine d’années, je suis les activités de Maître Pacéré, achète ses livres, m’initie aux valeurs prescrites et défendues par l’homme pour la paix sociale. La vie du Maître depuis 45 ans, est faite de travail, d’amour de l’autre et de dialogue des religions. Pas un seul jour de repos, jamais de vacances! Maître est reconnu partout dans le monde. Croyant en l’homme, je suis venu seulement lui témoigner mon admiration, mon soutien et mes prières pour longévité et santé.En retour, je souhaite de ce sage, des conseils et des bénédictions pour me parfaire et contribuer ainsi à construire mon pays et édifier les jeunes générations».

Durant son parcours Ouagadougou - Manéga, en passant par Ziniaré, le marcheur a été intercepté par les Koglewéogo de Manéga qui, voyant sa nature flegme, et sa chevelure quelque peu bizarre, l’ont pris pour un «bandit de grand chemin». Heureusement pour lui, ilavait le drapeau du Burkina Faso, flottant à l’arrière de son sac-à-dos.Après un bref interrogatoire sur les mobiles de sa présence dans les environs de Manéga, les Koglewéogo l’ont conduit dans un marché bord champs pour lui acheter à boire et à manger. Après, ils l’ont accompagné jusqu’au Palais de Manéga où il a été reçu par son idole, à qui il a remis son bâton de pèlerin, long d’environ 1,50 m.

Très ému par l’acte de son admirateur, acte reflétant la générosité dans l’effort, Maître Pacéré et ses «ministres» de la Cour ont élevé le marcheur Arouna Traoré à la Dignité de Ministre de la Cour, «MANEGRE-NAABA» ou Ministre de la Construction des Peuples, avec pour devise «La Termitière». La cour lui a également remis un bonnet, un boubou «style rasta» de couleur rouge (couleur de Manéga) et d’autres attributs. En plus, une des salles de classe de l’Ecole de Manéga construite par Me Pacéré et inaugurée le 4 Janvier 1980 par le Président Sangoulé Lamizana, Chef de l’Etat, à l’époque, portera le nom du marcheur pèlerin: «Salle de classe de Traoré Arouna le Marcheur-pèlerin ». Une Rue de Manéga portera également le nom du marcheur-pèlerin etune Avenue de Manéga, le nom de «Avenue du Kénédougou».

Pour mémoire, le marcheur pèlerin est de confession musulmane «Soufi».Mais cela n’a pas empêché qu’il soit accueilli au Palais de Manéga par la Chorale des chrétiens catholiques qui ont assuré l’animation durant toute la cérémonie d’accueil.

Au-delà de son caractère factuel, le périple de ce jeune marcheur de Orodara traduit des principes et valeurs de société; l’amour de son prochain au-delà des ethnies, des langues, des différences de toutes natures; la cordialité entre les générations; la tolérance entre les religions et le travail sans relâche pour la manifestation d’un pan de la construction nationale. Le marcheur qui a accompli son vœu de rencontrer Maître Pacéré, a regagné son Orodara natal le mercredi 5 septembre 2018 (cette fois-ci par car climatisé) dans l’après-midi, auréolé des conseils et des bénédictions de ce grand baobab de la culture et des traditions. Comme quoi, de chez Maître PACERE, le visiteur ne repart jamais bredouille. C’est toujours avec une grande dose de sagesse!

Sita TARBAGDO (collaborateur)

Le marcheur Arouna Traoré, accueilli à Manéga



49
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Vous recherchez des terroristes à travers une liste ?

A quoi répond cette liste de 247 "terroristes” recherchés par la Sécurité? Le ministère de la Sécurité a publié hier lundi 18 mars 2019 sur sa page fac...

19/03/2019

Ce témoignage « douteux » de Sy Chérif

"Nous démentons formellement la véracité de ces enregistrements. Pour le reste, nous laissons Chérif Sy à ses délires. Il est instable psychologiquemen...

18/03/2019

Ce témoignage « douteux » de Sy Chérif

"Nous démentons formellement la véracité de ces enregistrements. Pour le reste, nous laissons Chérif Sy à ses délires. Il est instable psychologiquemen...

18/03/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





19:39:24