Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Etats généraux de la SNC : Repenser la manifestation pour mieux faire

05/10/2018
00:00

Du 4 au 5 octobre 2018, le ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, organise à Bobo-Dioulasso, des Etats généraux, de la Semaine nationale de la Culture (SNC). L’objectif ? Faire des propositions idoines, pour mieux organiser les éditions à venir.

Après 35 ans d’existence, l’organisation de la Semaine nationale de la Culture (SNC) est devenue "routine” avec toutefois des difficulties ! Dans le souci de mieux faire et surtout de rendre plus attrayante la manifestation et en alléger l’organisation, le ministère en charge de la culture a réuni des experts en culture, les 4 et 5 octobre 2018 à la Maison de la culture de Bobo-Dioulasso, pour faire des propositions idoines. Le cérémonial d’ouverture des échanges était présidé par Abdoul Karim Sango lui-même, ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme. Avant qu’il ne donne la teneur des Etats généraux et prononce l’ouverture des travaux, Alain Sanou, 4ème adjoint au maire de la commune de Bobo-Dioulasso et chargé de la culture, a traduit la joie de sa ville de Bobo qui accueille les travaux. Capitale culturelle et siège de la SNC, la cité du Dafra ne pouvait qu’applaudir l’organisation de ces Etats généraux. Prenant la parole au nom du maire de la commune empêché, Alain Sanou a réaffirmé l’engagement du conseil municipal de Bobo, qui a fait de la culture une préoccupation majeure. Quant au ministre, il a précisé que, «Ces Etats généraux sont la matérialisation d’un engagement pris, lors de 19ème édition de la SNC. Cela, partant de la conviction qu’après 35 ans, il était nécessaire de faire une sorte de bilan, des contenus et formes de la SNC. Je n’ai pas de parti pris. Il appartient aux participants de faire des critiques franches, des propositions idoines sans tabou. De nous dire, s’il peut y avoir une rupture, ou continuer. Il faut qu’au sortir de ces Etats généraux, l’on arrive à faire des propositions qui puissent nous permettre de mieux faire que nos devanciers». Dans le souci de «faire mieux que les éditions antérieures», comme souhaité par le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, les participants aux Etats généraux ont été scindés en trois sous-groupes. Le premier groupe a pour rôle, de proposer un positionnement de la manifestation aux participants. Le deuxième groupe, travaille sur les missions et attributions de la biennale de la culture. Quant au troisième et dernier groupe, il doit pouvoir proposer si nécessaire un nouveau statut pour que la SNC ait moins de difficultés dans son organisation pratique. La synthèse des travaux des trois groupes sera faite aujourd’hui 5 octobre 2018, afin que les participants puissent retenir ce qui peut être utile à la SNC. Avec Ces Etats généraux, et l’engagement du premier responsable du ministère de la Culture, des Arts et du Tourisme, la 20èmeédition de la Semaine nationale de la Culture pourrait connaître changements et innovations.

Souro DAO



27
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Quelle mouche a-t-elle pu piquer les Burkinabè?

On a l'impression que les Burkinabè ont viré dans l'incivisme violent. En s'attaquant, sans hésiter les uns aux autres. Malheureusement dans ce compor...

18/01/2019

Côte d’Ivoire, 3000 personnes tuées pour rien en 2010 !

Jusqu'à ce mardi 15 janvier 2019, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé étaient les principaux responsables des 3000 personnes tuées en Côte d'Ivoire dan...

17/01/2019

Tuerie de Nafona, la police nationale se sent abandonnée

La police nationale, à travers son syndicat, n'est pas contente de l'attitude des autorités et de leur hiérarchie face à l'assassinat (puisque c'est de...

16/01/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





11:14:28