Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Sommet de la Francophonie : On a réfléchi sur l’économie numérique dans cet espace culturel

11/10/2018
00:00

Le forum économique, l’un des moments forts du sommet de la Francophonie s’est ouvert ce mercredi 10 octobre 2018 à Erevan, dans la capitale arménienne. Sous la présidence du chef de l’Etat arménien, Armen SARKISSIAN.

 

C’est le Centre des technologies innovatrices et créatives qui a été choisi pour abriter la cérémonie d’ouverture du forum, au regard du symbole qu’il représente, pour une « Arménie résolument tournée vers la conquête de son avenir », à en croire le président Armen. Pour lui, son pays offre les meilleures opportunités dans la sous-région pour de bonnes affaires, «non seulement dans le domaine de l’économie numérique mais aussi dans l’économie de façon générale». Aussi, a-t-il invité tous ceux qui le désirent à y investir.

Michaëlle Jean, Secrétaire générale sortante de la Francophonie, a insisté sur toutes les thématiques importantes. D’abord la place et le rôle du numérique dans l’économie. Pour elle, cette place et ce rôle ne se négocient plus au regard de l’évolution même du monde. Seulement, s’inquiète-t-elle, «le domaine n’échappe-t-il pas pour l’instant à une bonne régulation?». Sur ce plan, elle a indiqué que «le combat sera long car, c’est très récemment que l’Europe a inscrit la protection des données à caractère personnel dans sa réglementation en la matière». Le dernier point soulevé est l’accès équitable pour tous aux nouvelles technologies. Car, il ne sert à rien de démontrer le rôle du numérique et vouloir le réguler, alors que tout le monde n’y a pas accès et de façon équitable. C’est ainsi que pour elle, les réponses à toutes ces interrogations devraient permettre de donner entièrement au numérique sa place dans l’économie. Michaëlle Jean ne désespère pas, car elle est convaincue de ce que l’OIF en a fait l’une de ses priorités. Surtout dans le domaine de la jeunesse!

 

La Chambre de commerce et d’industrie du Burkina au forum d’Erevan

Parmi les participants à ce forum économique de l’Organisation internationale de la Francophonie, il y a ceux de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina, dont la délégation est conduite par Yugo Oumarou, vice-président en charge de l’industrie. Qu’est-ce que la Chambre de commerce est venue y faire ? Voici sa réponse: « L’objectif de notre présence à ce forum est d’identifier ce qui se passe dans le numérique dans le monde. Car vous le savez, lors du passage du vice-président de la Banque mondiale, il a orienté le débat sur l’avenir; et l’avenir, c’est le numérique. En termes entrepreneurial, «l’objectif c’est d’identifier les secteurs, imaginer les partenariats et probablement orienter nos ressortissants consulaires et hommes d’affaires à réaxer leurs business vers ce secteur-là». Car la plus-value, le développement et l’accélération de la croissance passeront par le numérique. «Nous attendons la fin des travaux pour discuter avec la partie arménienne. Je pense qu’on y est obligé, en fonction de ce qui va se dire ou se faire, peut-être en revenant ou alors en travaillant à partir du modèle chinois. Car, ces dernières Vingt-cinq années, la Chine a trouvé sa croissance et rattrapé beaucoup d’acquis à partir du numérique », a conclu Yugo Oumarou, vice-président en charge de l’industrie au Burkina Faso.

Mountamou KANI

Erevan/Arménie



14
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Kam, Gilbert, les Burkinabé veulent la vérité !

Le Général Gilbert Diendéré accuse l'avocat Hervé Kam d'avoir empoché la somme de 100 millions de FCFA sous la Transition parce que disait-il « nous on...

07/12/2018

François Compaoré va-t-il venir répondre ?

La justice française a tranché hier en début d'après-midi. En autorisant l'extradition de François Compaoré, cité dans l'affaire Norbert Zongo. C'est ...

06/12/2018

Ainsi, Blaise Compaoré ne serait pas parti du pouvoir

Entre la légalité et la légitimité, le gouvernement de Paul Kaba Thiéba a du mal à choisir. Même si pour beaucoup d'observateurs le gouvernement inscri...

05/12/2018

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





12:10:02