Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Indépendance du Burkina Faso : Roch s’engage pour la bonne gouvernance et l’équité sociale pour tous

12/12/2018
00:00

Manga, capitale de la région du Centre-Sud, a abrité le 11 décembre 2018, la fête de l’indépendance du Burkina Faso, 58ème anniversaire en présence du président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. La parade civilo-militaire a tenu toutes ses promesses dont l’éclat par la présence du ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale de la République de Côte d’Ivoire, Ahmed Bagayoko et du corps diplomatique au Burkina Faso.

 

1960-2018: voilà de cela 58 ans que le Burkina Faso accédait à la souveraineté nationale et internationale. «Bonne gouvernance et équité sociale pour une nation forte et prospère». C’est sous ce thème qu’a été commémoré ce 58èmeanniversaire de son indépendance le 11 décembre 2018 à Manga, cité de l’Epervier, dans la région du Centre-Sud. Le thème est d’actualité, selon le président du comité national d’organisation, Siméon Sawadogo, ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, au regard des défis de gouvernance et d’équité sociale que le Burkina Faso est appelé à relever pour booster son développement économique et social. Pour ce faire, il interpelle l’ensemble de la nation et chaque citoyen sur la nécessité d’œuvrer en toute harmonie à l’ancrage de la bonne gouvernance dans la gestion des affaires publiques. Il donne enfin l’opportunité de jeter un regard rétrospectif sur les valeurs sociales, culturelles et religieuses dans l’optique de promouvoir davantage l’équité sociale qui est l’essence même de la société africaine. La République de Côte d’Ivoire est le pays invité d’honneur. Pour cette commémoration, on peut noter les conférences sur le thème du 11-Décembre 2018, la coupe de l’indépendance remportée par l’équipe de Manga 4 à 2 face à celle de Pô. Et aussi la course cycliste avec environ 100 cyclistes issus des différents clubs affiliés à la Fédération burkinabè du cyclisme sur une distance de 100 kms entre Ouaga et Manga. Elle a été remportée par Bassirou Mounia de l’AJCK. Il y a également le village du 11-Décembre, la foire, le défilé pour magnifier la mode, parrainé par l’épouse du président du Faso, Sika Kaboré et les cracks de la nation remportés par les élèves du lycée provincial de Dori face à leurs camarades du lycée provincial de Manga.

La parade civilo-militaire a tenu toutes ses promesses

Les forces vives de la nation, dans les différents domaines d’activités, étaient représentées à la parade civilo-militaire. Le défilé est exécuté par environ quatre mille cinq cent (4500) femmes, hommes et enfants. Il y a eu des défilants à pied, motorisés, montés et aériens. Le cérémonial a été marqué par la présentation des groupes ethniques, des prestations de troupes traditionnelles de Manga, de Kombissiri et de Pô et le défilé. A travers leur engagement et détermination pour une nation forte et prospère, les défilants ont mis les petits plats dans les grands.

Pour les infrastructures réalisées par l’Etat, on peut citer entre autres, les voiries, la place de la Nation, la salle polyvalente, le stade régional, les infrastructures scolaires et sanitaires. En rappel, la région du Centre-Sud couvre une superficie d’environ 11 327 km2 avec comme chef-lieu Manga et compte trois provinces (Zounwéogo, Bazéga et Nahouri); dix-neuf communes dont trois urbaines et 543 villages pour une population de 848 940 habitants en 2017.

Des personnalités apprécient après la parade: Zéphirin Diabré, chef de file de l’opposition

«La commémoration du 11-Décembre est toujours empreinte à la fois d’émotion et de solennité. C’est le jour où on doit se rappeler que nos devanciers se sont battus. Aujourd’hui le thème qui a été retenu fait appel à un certain nombre de valeurs, de défis à la bonne gouvernance auxquels nous sommes confrontés».

 

Ahmed Bagayoko, ministre d’Etat, ministre de la Défense nationale de la Côte d’Ivoire

«Je suis très fier de ce que j’ai vu. Je souhaite au Burkina Faso, la paix sociale et la sécurité. Je souhaite une très bonne fête d’indépendance au Burkina Faso».

 

Bachir Ismaël Ouédraogo, ministre de l’Energie

«La commémoration du 11-Décembre gagne en maturité. Nous sommes fiers d’encourager et de soutenir nos forces de défense et de sécurité (FDS). Il est grand temps pour nous de se donner la main afin de renforcer la solidarité et la cohésion sociale pour amorcer un développement durable. Ce que nous avons vu c’est l’expression de la solidarité qui se dégage et aussi la volonté des filles et fils de notre pays d’aller de l’avant malgré les difficultés».

 

Jérôme Rouamba, maire de la commune de Manga

«Les filles et fils de la région du Centre-Sud se sont mobilisés pour que cette commémoration soit un succès total. Nous remercions l’ensemble des comités régionaux, nationaux, les forces vives de la région et du Burkina Faso qui se sont mobilisés pour l’atteinte de nos objectifs. Nous souhaitons que chacun reparte chez lui dans la paix».

Jules TIENDREBEOGO



50
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Vous recherchez des terroristes à travers une liste ?

A quoi répond cette liste de 247 "terroristes” recherchés par la Sécurité? Le ministère de la Sécurité a publié hier lundi 18 mars 2019 sur sa page fac...

19/03/2019

Ce témoignage « douteux » de Sy Chérif

"Nous démentons formellement la véracité de ces enregistrements. Pour le reste, nous laissons Chérif Sy à ses délires. Il est instable psychologiquemen...

18/03/2019

Ce témoignage « douteux » de Sy Chérif

"Nous démentons formellement la véracité de ces enregistrements. Pour le reste, nous laissons Chérif Sy à ses délires. Il est instable psychologiquemen...

18/03/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





19:05:02