Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Coopération décentralisée : Orodara et Annemasse unies pour le bien-être des populations

29/06/2014
00:00

Les Ve Assises sur la coopération solidaire ont été une aubaine pour les villes de Orodara et d'Annemasse de signer une convention de coopération. D'une durée de trois ans, elle portera essentiellement sur les actions de promotion de l'éducation, de la santé et de l'appui institutionnel. C'était le vendredi 27 juin, en présence de la vice-présidente de la région de Rhône-Alpes, Véronique Moreira, des deux maires Seydou Ouattara (Orodara) et Christian Dupessey et du directeur général de la société Dafani, Adama Traoré.

 

Le partenariat entre la ville de Orodara et celle d'Annemasse date en fait de 2009. Plusieurs actions de développement ont été réalisées, notamment dans les domaines de l'éducation et de la santé. Ce vendredi 27 juin 2014, les deux villes l'ont renouvelé pour davantage renforcer les acquis déjà existants. «Nous avons la chance de continuer ensemble, et la prise en compte du développement économique, social et humain nous paraît d'une importance», a soutenu le maire d'Annemasse. Pour Véronique Moreria, vice-présidente de la région Rhône-Alpes, la coopération avec la région des Hauts-Bassins qui abrite la ville d'Orodara est illustre. «Au-delà des collectivités, nous appuyons la région elle-même en mettant en place des politiques publiques», dit-elle. L'Agence régionale de développement (ARD) née de cette coopération est aujourd'hui, à l'en croire, un outil très important qui permet aux collectivités d'échanger sur les priorités du développement et les critères de financement. «C'est un modèle», a-t-elle ajouté avant d'encourager les édiles à la renforcer. Les deux maires ont pour leur part pris l'engagement de réussir cette mission pour le bien de leurs populations.

Dafani pour soutenir la municipalité d'Orodara

Dafani est la société de transformation de mangue ayant son siège dans la ville de Orodara, capitale de la province du Knénédougou affectueusement appelée le «Verger» du Burkina. Honoré de participer à la signature de la convention, le directeur général Adama Traoré a remercié les autorités burkinabé et françaises pour leurs actions en faveur du développement. La signature de convention entre les deux villes est pour le directeur général, un moment fort et Dafani se doit d'être aux côtés de la municipalité pour accompagner les actions de développement. Aux deux maires, il a assuré de son engagement d'être toujours présent à leurs côtés pour le bien des populations.

Bassératou KINDO à Lyon


834
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Kam, Gilbert, les Burkinabé veulent la vérité !

Le Général Gilbert Diendéré accuse l'avocat Hervé Kam d'avoir empoché la somme de 100 millions de FCFA sous la Transition parce que disait-il « nous on...

07/12/2018

François Compaoré va-t-il venir répondre ?

La justice française a tranché hier en début d'après-midi. En autorisant l'extradition de François Compaoré, cité dans l'affaire Norbert Zongo. C'est ...

06/12/2018

Ainsi, Blaise Compaoré ne serait pas parti du pouvoir

Entre la légalité et la légitimité, le gouvernement de Paul Kaba Thiéba a du mal à choisir. Même si pour beaucoup d'observateurs le gouvernement inscri...

05/12/2018

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





11:08:02