Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Coupe CAF : Salitas élimine El Masry d’Égypte

24/12/2018
00:00

Fort de son succès à Port-Saïd sur le score deux buts à 0, contre El Masry d’Égypte, Salitas Burkina Faso s’est qualifié pour les huitièmes de finales de la coupe CAF, ce samedi 22 décembre 2018. A domicile, au stade du 4-Août de Ouagadougou, Salimata et Tasséré Football Club (Salitas FC) a partagé les points 0 but partout avec l’équipe de Mohamed Koffi.

 

Une première participation en campagne africaine et déjà Salitas fait des sensations. En seizièmes de finales de la coupe CAF, elle a permis au Burkina d’inscrire dans son palmarès de club, une victoire en terre maghrébine. Et cette victoire a eu pour conséquence pour son adversaire, le changement d’entraîneur et la mise à l’écart de certains joueurs. C’est avec un nouvel encadrement technique et des joueurs prêts à prendre leur revanche que El Masry s’est déplacé à Ouagadougou. Le nouveau coach Ihab Galal qui a pris l’équipe seulement trois jours avant le match retour, note qu’ils étaient venus pour renverser la situation en leur faveur, mais ils ont trouvé une équipe de Salitas tactiquement bien organisée. En effet, le coach de Salitas, Ladji Coulibaly, au vu du match aller, avait prévu un monopole de la balle des visiteurs. Ainsi, il a densifié son milieu de terrain, renforcé sa défense et ses couloirs. Et dans le jeu, c’est le même constat, El Masry a joué avec une défense à plat avec trois défenseurs. Si dès le premier quart d’heures, les visiteurs ont posé des problèmes à l’équipe du colonel YAC qui arrivait difficilement à remonter les balles, ils vont obtenir leur première occasion de but franche suite au trébuchement de Mohamed Koffi, défenseur de El Masry, cela profite à Ilasse Sawadogo qui est contré par le gardien Abdelwahab Ahmed (23mn). Il faut attendre la demie heure pour voir une occasion nette du côté égyptien sur coup-franc obtenu par Abdelhamid Haggag à la limite de la surface de réparation qui ne donnera rien (38mn). Ce sont les deux occasions franches des deux équipes, malgré une grande possession de balle des visiteurs qui ont fait face à un bloc tactique bien organisé de Salitas avec Ismaël Zagré dans ses grands jours. La deuxième période de cette rencontre a été plus hachée et l’arbitre Nigérian Quadri Ololade Adebimpe s’est vu obliger de distribuer des cartons jaunes pour calmer les ardeurs de part et d’autre. Ainsi du côté de Salitas, le capitaine Youssouf Barro, Aboubacar Sawadogo et Hermann Nikiema écoperont d’un carton jaune chacun. Et à l’inverse c’est Mostapha Ahmed, et Shawky Ali Farid qui seront sanctionnés du côté El Masry. Malgré cinq minutes d’arrêts de jeu, aucun but ne sera marqué lors de cette rencontre. Pour le coach de El Masry, c’est le résultat du match aller qui permet à Salitas de se qualifier pour le prochain tour. Quant à Ladji Coulibaly, c’était un devoir pour son équipe de se qualifier après avoir gagner à l’extérieur et les joueurs ont compris la stratégie mise en place. Il ne reste maintenant que l’étape des huitièmes de finales avec les reversés de la Ligue des champions africaines pour que Salitas atteigne les phases de groupe de la coupe CAF et ce sera une première pour le Burkina Faso. L’espoir est permis et le combat continue.

Firmin OUATTARA



41
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Vous recherchez des terroristes à travers une liste ?

A quoi répond cette liste de 247 "terroristes” recherchés par la Sécurité? Le ministère de la Sécurité a publié hier lundi 18 mars 2019 sur sa page fac...

19/03/2019

Ce témoignage « douteux » de Sy Chérif

"Nous démentons formellement la véracité de ces enregistrements. Pour le reste, nous laissons Chérif Sy à ses délires. Il est instable psychologiquemen...

18/03/2019

Ce témoignage « douteux » de Sy Chérif

"Nous démentons formellement la véracité de ces enregistrements. Pour le reste, nous laissons Chérif Sy à ses délires. Il est instable psychologiquemen...

18/03/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





19:32:05