Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Economies locales dans les Hauts-Bassins: Mise en œuvre du programme d’appui en 2019

28/12/2018
00:00

Le Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL) a fait l’objet d’une rencontre d’information des acteurs des Hauts-Bassins. Elle s’est tenue à Bobo-Dioulasso, jeudi 27 décembre 2018 à la Maison de la culture Mgr Anselme Tatianma Sanon.

Le Programme d’appui au développement des économies locales (PADEL) a été lancé à Dori le 18 novembre 2016 par le président Roch Marc Christian Kaboré. C’est l’un des programmes majeurs du gouvernement. Il vise à lutter efficacement contre la pauvreté à travers la création de richesses locales et la réalisation d’infrastructures socio-économiques en vue d’asseoir un niveau de développement à la base.

Après son lancement en 2016, le PADEL a véritablement démarré dans la région du Sahel en 2017. Il a été étendu en 2018 à 6 autres régions. Actuellement, ce sont les préparatifs de la dernière phase de déploiement qui concerne les 6 dernières régions dont celle des Hauts-Bassins. L’atelier du jeudi 27 décembre 2018 vise à informer les acteurs locaux et régionaux sur le processus de déploiement du PADEL dans la région des Hauts-Bassins. La phase de déploiement de ce programme sur l’ensemble du territoire va jusqu’en 2020.

Selon Martial Wilfried Bassolé, DG du développement territorial et coordonateur du PADEL, «la spécificité de ce programme est de viser la sphère productive. Comment aider les collectivités territoriales à bâtir des économies locales compétitives, dynamiques et résilientes?» L’analyse de la situation a permis d’identifier trois contraintes majeures qui bloquent le développement des économies locales. Il s’agit tout d’abord de l’absence de l’esprit entrepreneurial, le faible développement de l’esprit entrepreneurial au sein de la population. Ensuite, il y a la faiblesse de la plate-forme infrastructurelle pour permettre de capter les opportunités, les potentialités qu’offrent les économes locales. Puis, il y a les difficultés d’accès aux sources de financements et la faiblesse d’éducation financière des populations.

Le PADEL vise à lever ces contraintes en travaillant à développer l’esprit entrepreneurial des populations pour permettre l’émergence d’entreprises modernes et compétitives; développer une plate-forme infrastructurelle moderne et suffisante pour permettre de capter les opportunités qui se présentent; la mise en place d’un système de financement, d’éducation et d’inclusion financière.

Outre ces trois volets, le PADEL prend en compte l’inclusion des personnes vulnérables en tant qu’acteurs pleins dans le circuit économique en développant leurs capacités soit à entreprendre des Activités génératrices de revenus (AGR), ou à être employés. C’est sur ces quatre leviers que le PADEL actionne pour accompagner les collectivités territoriales pour permettre l’émergence d’économies locales compétitives.

Pour y parvenir, il est important que les Hauts-commissaires, maires, Secrétaires généraux des mairies, des provinces et de région, Directeurs régionaux et autres acteurs du développement local s’approprient le programme. «L’objectif principal étant de contribuer à l’amélioration des conditions socio-économiques des populations à la base», rappelle Sayouba Sawadogo, Secrétaire général de la région représentant le gouverneur des Hauts-Bassins.

Encadré

Attentes du PCR des Hauts-Bassins, Célestin B. Koussoubé

«Comme vous l’avez entendu, c’est un programme d’appui au développement des économies locales. C’est pourquoi l’ensemble des maires et de leurs secrétaires généraux et de la région sont convoqués ce matin pour s’approprier le contenu de ce programme. Il ambitionne de développer l’esprit d’entreprise, de voir les infrastructures qu’on peut réaliser pour accompagner, pour faire en sorte que les personnes démunies ou défavorisées puissent être prises en compte. C’est un programme important. On a vu un peu ses effets dans le Sahel où beaucoup de choses ont été faites. Je pense que ce sera la même chose dans notre région. Aujourd’hui le développement à la base pose problème. L’ensemble de nos problèmes au Burkina, c’est ça! Il faut qu’un certain nombre d’équipements de base au niveau des populations puissent être là. Mais, il faut qu’elles aussi s’approprient les termes de développement. Qu’est-ce qu’on veut développer? Qu’est-ce qu’on veut faire? Et que les gens en soient conscients».

Aly KONATE

alykonat@yahoo.fr



11
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ce qui attend le Premier ministre et son gouvernement

Paul Kaba Thiéba a démissionné. Avec lui son gouvernement tout entier. Roch Marc Christian Kaboré devra trouver un autre Premier ministre. A défaut de ...

21/01/2019

Quelle mouche a-t-elle pu piquer les Burkinabè?

On a l'impression que les Burkinabè ont viré dans l'incivisme violent. En s'attaquant, sans hésiter les uns aux autres. Malheureusement dans ce compor...

18/01/2019

Côte d’Ivoire, 3000 personnes tuées pour rien en 2010 !

Jusqu'à ce mardi 15 janvier 2019, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé étaient les principaux responsables des 3000 personnes tuées en Côte d'Ivoire dan...

17/01/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





11:37:18