Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Les députés du Houet ont enfin décidé de s’intéresser à leur ville !

28/12/2018
00:00

Les uns qui les ont vus ensemble ce 24 décembre sur le site du Centre d’éducation de base non formelle (CEBNF) de Dô étaient surpris, par contre, les autres, les plus avisés ou qui ont enfin compris la politique étaient très heureux. Les sept députés de la province du Houet, ensemble pour défendre une seule cause! Pour dire que les choses ont réellement changé? Alfred Sanou, doyen et député du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) ex-parti au pouvoir; Gondet Lassina de l’Alliance pour la démocratie et la fédération/Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA), ex-parti de la majorité présidentielle; Michel Badiala, de l’Union pour la renaissance/Parti sankariste (UNIR-PS), parti de l’actuelle majorité présidentielle; Sanou Amadou et Moussa Zerbo, de l’Union pour le progrès et le changement (UPC), parti de l’opposition et Léonce Sanou et Ouédraogo Abdou Rasmané du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), parti majoritaire, parti au pouvoir. Autrement dit, les insurgés étaient là, tout comme les non-insurgés qu’ils ont chassés du pouvoir. Si ce n’est pas la réconciliation, c’est une grande hauteur de vue!

Le députés de la province du Houet ont-ils enfin compris qu’ils seront tous responsables si leur province, leur ville Bobo-Dioulasso ne connait pas le développement? Ont-ils enfin compris que s’il y a désordre dans la ville, leurs parts de responsabilités sont engagées? Vont-ils enfin parler le même langage lorsqu’il s’agit de défendre les intérêts des populations qui les ont portés là ils sont? Ont-ils enfin compris que les initiatives de développement de la province et de la capitale qu’est Bobo-Dioulasso et le bien-être des populations ne viendront pas d’ailleurs si ce n’est d’ici? En tout cas, l’exemple qu’ils viennent de donner est un signal fort que chacun doit faire sien. Ne dit-on pas que les héros solitaires n’existent pas?

Aussi, au-delà de nos divergences politiques, de nos différences religieuses, de nos conceptions religieuses, nous devons solidariser dès qu’il s’agit de défendre les intérêts de la ville et de la région où nous avons, délibérément, choisi de vivre. En d’autres termes, les intérêts de Bobo-Dioulasso doivent être au-dessus de toutes nos considérations. Les députés ont donné le signal. Le maire de la commune, ses maires d’arrondissements et les conseillers municipaux n’auront certainement pas d’autre choix que d’emboiter le même pas. Ils sont les premiers bénéficiaires si les Bobolais parlent le même langage et envisagent leur avenir dans l’unité et la cohésion sociale.

Reste maintenant aux Bobolais de s’approprier cette leçon d’unité, de clairvoyance et d’amour pour leur ville et leur province que les sept députés viennent de donner. Ils l’ont dit, cette action autour de l’occupation anarchique du domaine privé ne s’arrêtera pas au seul CEBNF. Elle s’étendra à d’autres domaines. Et les députés comptent aller jusqu’au bout!

Dabaoué Audrianne KANI

 



17
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Ce qui attend le Premier ministre et son gouvernement

Paul Kaba Thiéba a démissionné. Avec lui son gouvernement tout entier. Roch Marc Christian Kaboré devra trouver un autre Premier ministre. A défaut de ...

21/01/2019

Quelle mouche a-t-elle pu piquer les Burkinabè?

On a l'impression que les Burkinabè ont viré dans l'incivisme violent. En s'attaquant, sans hésiter les uns aux autres. Malheureusement dans ce compor...

18/01/2019

Côte d’Ivoire, 3000 personnes tuées pour rien en 2010 !

Jusqu'à ce mardi 15 janvier 2019, Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé étaient les principaux responsables des 3000 personnes tuées en Côte d'Ivoire dan...

17/01/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





11:35:45