SEM Tulinabo Mushingi, ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Faso : « Le Burkina Faso a été un bon élève du MCC sur le compact »

02/07/2014
00:00

De septembre 2013 à mai 2014, l'ambassadeur des Etats-Unis au Burkina Faso, SEM Tulinabo Mushingi a entrepris une tournée dans les 13 régions du pays pour toucher du doigt les investissements américains. Ce mardi 1er juillet 2014, Son Excellence Tulinabo Mushingi et ses services ont rencontré les professionnels de média pour leur faire le bilan général de cette tournée.

 

Prendre le pool du pays, discuter avec les populations pour avoir un une réelle connaissance du Burkina Faso, c'est l'objectif de la tournée de l'ambassadeur des Etats-Unis dans les 13 régions de notre pays. Le gouvernement américain note son SEM Tulinabo Mushingi est présent dans ces 13 régions avec les programmes comme le MCA, le MCC et le corps de la paix. Cette présence répond aux objectifs de stimuler une croissance économique équitable et du développement durable, d'améliorer la paix, la sécurité au Burkina Faso et dans la région et le renforcement des institutions démocratiques, la bonne gouvernanceet les droitshumains.

Le premier responsable de la diplomatie américaine au Burkina Faso s'est dit renforcé de voir au cours de cette tournée dans les 13 régions, des femmes mobilisées en association, des femmes entrepreneures à Banfora, des communautés religieuses cohabiter pacifiquement à Tenkodogo et des autorités locales disponibles et des militaires prêts à défendre la paix. SEM Tulinabo Mushingi s'est dit impressionné par les potentialités et les opportunités du Burkina Faso, de Gorom-Gorom jusqu'à Banfora mais aussi les capacités humaines et le sens du développement des Burkinabé.

Il a aussi répondu aux préoccupations des journalistes sur la situation politique nationale. La situation politique est très dynamique dit-il avant d'ajouter « nous observons ce qui se passe. La température augmente mais ce qu'ilfaut retenir c'est que la démocratie est un processus pas un état final. Notre avisest que sort le pays renforcé lorsque le processus constitutionnel est bien exécuté par le gouvernement. La construction de la démocratie forte exige des institutions fortes». Concernant la coopération militaire, Tulinabo Mushinginote qu'elle est plusforte et intervient dans trois domaines à savoirla coopération pour le maintien de la paix, la lutte contrele terrorisme et la professionnalisation des forces armées. Et l'attaché militaire de l'ambassade des Etats-Unis au Burkina Faso le commandant Andrew Brosnan de lever toute équivoque en soulignant qu'il n'y a ni de drones, ni de véhicule sanspilote au Burkina Faso, ni de soldats américains à la frontière nord du Burkina Faso avec le Mali.

Firmin OUATTARA

ofirmin@yahoo.fr

457
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Pascal Zaida et le MPCRN, les signes d’une douce rupture

Décidément, les choses ne collent pas au sein du Mouvement pour le plaidoyer, la cohésion sociale et la réconciliation nationale (MPCRN) que dirige Safia...

14/02/2020

S’il veut discuter avec des djihadistes, laissez-le discuter !

Il faut tout de suite donner raison au président malien, Ibrahim Boubacar Keïta qui a choisi, entre autres moyens de lutte contre le terrorisme, de dis...

13/02/2020

Quand vont-ils retourner chez eux, ces déplacés internes ?

La question des déplacés internes est suffisamment sérieuse. Quand on voit des milliers de personnes, fuir des localités où elles sont nées et grandi, ...

12/02/2020

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





23:02:18