Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Affrontements inter-communautaires à Yirgou : Le Rassemblement patriotique condamne les violences et la stigmatisation ethnique

08/01/2019
00:00

Au cours d’une conférence de presse animée le 05 janvier 2019 à Ouagadougou, l’organisation de la société civile, Rassemblement patriotique a dénoncé les violences qui sévissent à Yirgou et appelle le gouvernement à prendre des mesures idoines pour instaurer la sécurité dans ladite localité.

Dans la nuit du 31 décembre 2018 au 1erjanvier 2019, une attaque terroriste a été perpétrée contre un dignitaire coutumier, conseiller municipal de son état, des membres de sa famille et de sa communauté. S’en est suivi un déchaînement de violences sans précèdent à Yirgou, commune de Barsalogo dans la province du Sanmatenga. Cinq jours après, le bilan officiel de l’attaque terroriste et des représailles, fait état de 46 victimes. Au regard des violences dans cette localité, le Rassemblement patriotique condamne fermement les violences et la stigmatisation ethnique qui les caractérisent. De même, il exhorte le gouvernement à tout mettre en œuvre pour le rétablissement effectif de l’ordre et de la sécurité dans ladite localitéà savoir procéder à la mise en place sans délais, de comités de vigilance dans tous les villages du Burkina Faso, en se servant de l’expérience de la révolution avec les CDR, et cela règlerait l’épineuse question de groupes d’auto-défense.

Quant à la justice, l’organisation de la société civile l’encourage à se saisir du dossier avec la plus grande diligence afin que les victimes soient rétablies dans leurs droits et que les coupables subissent la rigueur de la loi. A l’endroit de la communauté nationale, le Rassemblement patriotique lance un appel au calme, à la retenue, et au plus grand discernement pour ne pas tomber dans le piège «des forces du mal» qui consisterait à susciter une relation belliciste entre des ethnies dont le vivre-ensemble est reconnu depuis l’époque ancestrale, selon l’un des conférencier du jour, Dick Marcus, «En plus du terrorisme, si nous cédons à la stigmatisation, le pays des Hommes intègres risque de disparaitre de la carte du monde.»

Aïcha TRAORE



31
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Des Burkinabè réfugiés chez eux, au Burkina Faso

Il y a quelques années en arrière, personne n'aurait cru qu'un jour des Burkinabè pouvaient se retrouver refugiés chez eux au Burkina. Et pourtant, c'e...

14/06/2019

Blaise Compaoré s’approche du Burkina, François s’en éloigne

De plus en plus, le président Blaise Compaoré multiplie les vœux de regagner le Burkina Faso. Sa terre natale où il a été président pendant 27 ans. Ce ...

13/06/2019

Simon, ne les appelez pas quand vous n’allez pas vous entendre

L'opposition politique demande que le dialogue initié par le président du Faso prenne en compte les questions sociales, économiques et sécuritaires au ...

12/06/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





21:24:53