Flash Info utane

 Burkina/ Gratuité des soins: Un agent de santé arrêté avec 4360 boîtes d'Artesun détournés. Jeux de la Francophonie: Le Burkina Faso termine 10ème   


Port des articles de friperie : Un danger pour notre santé !

11/01/2019
00:00

Le jeudi 11 janvier 2019. Il est 10 heures moins quelques minutes. Nous sommes au marché de vente des vêtements de la friperie au secteur 01 de Bobo-Dioulasso. L’ambiance à cette heure, est morose.

Des habits étalés sur une natte poussiéreuse. Des clients se précipitent dans les fouilles pour faire leur choix. Des tee-shirts par-ci, des robes par-là. Quant aux vendeurs, ils attirent l’attention des clients de manières différentes. L’un d’entre eux, habillé dans une robe, crie en ces termes, «yougou-yougou bee, bêta béyi moins cher biwôwôrô». Cet appel en dioula, veut dire, qu’il y a des friperies pour tout le monde et à seulement 300 FCFA.La clientèle est généralement composée de femmes. Elles achètent les vêtements après les avoir essayés.

Plus tard, nous sommes à la boutique de Mohamed, l’une des petites boutiques des lieux. Ici aussi, la bousculade est faible. En boutique, les vêtements sont classés par catégories et coûtent plus chers que ceux étalés à l’air libre. Là aussi, on rencontre la clientèle féminine. Mariam Sawadogo, cliente nous confie ceci: « mon mari est professeur et en cette période de fraîcheur, je viens collectionner des vestes pour lui. Lorsqu’il se sape dans ses habits on le confondrait à un banquier. Je paie des robes pour moi-même.C’est vraiment de la qualité; on ne peut pas trouver ces vestes dans les boutiques de prêt-à-porter ». Soutient-elle, en nous montrant une veste qu’elle tenait en main.

Pour Amina, une jeune fille qui était aussi dans cette boutique, elle «préfère les friperies parce que chaque modèle est unique. Ce que tu prends ici tu ne le trouveras chez quelqu’un d’autre en ville. Toutes mes copines de classe m’envient lorsque je les porte ». Et pour Mohamed le vendeur «des gens viennent ici pour trier les vestes et autreset les emmènent dans les pressings puis les revendent plus cher dans les boutiques de luxe de prêt-à-porter». Ses clientes attirées par la beauté et le prix de ses habits, semblent faire fi des effets néfastes de ces habits sur leur santé.

Friperie et santé

A en croire Sarah Diallo, infirmière à Kaya, « les vêtements de la friperie sont parfois la cause de certaines maladies de la peau telles que les dermatoses et les allergies. Ces habits qui viennent d’autres continents ne respectent pas souvent les règles de l’hygiène. On ne sait pas qui les a portés avant? Cette personne était-elle en bonne santéou avait-elle une maladie contagieuse? Dans quelles conditions ces habits ont-ils été conservés jusqu’ici?Et en plus, quels sont les produits utilisés pour leur conservation?», interroge-t-elle. Puis elle conclut, « pour une personne qui achète des vêtements de la friperie, il faut les tremper dans de l’eau de javel pendant au moins cinq minutes avant de les laver à l’eau propre et les étaler au soleil.Ce geste permet de les débarrasser de certaines bactéries».

Farida A.M. TRAORE (stagiaire)



15
Partager sur Facebook

B Commentaires - Soyez le premier à commenter -

Recherche

Derniers articles

Vous recherchez des terroristes à travers une liste ?

A quoi répond cette liste de 247 "terroristes” recherchés par la Sécurité? Le ministère de la Sécurité a publié hier lundi 18 mars 2019 sur sa page fac...

19/03/2019

Ce témoignage « douteux » de Sy Chérif

"Nous démentons formellement la véracité de ces enregistrements. Pour le reste, nous laissons Chérif Sy à ses délires. Il est instable psychologiquemen...

18/03/2019

Ce témoignage « douteux » de Sy Chérif

"Nous démentons formellement la véracité de ces enregistrements. Pour le reste, nous laissons Chérif Sy à ses délires. Il est instable psychologiquemen...

18/03/2019

Portrait

Conseil des ministres

Vidéos





19:01:35